Podcasts d'histoire

Joseph Staline

Joseph Staline

oseph Staline a dirigé la Russie tout au long de la Seconde Guerre mondiale et jusqu'à sa mort en 1953. Joseph Staline était le chef de la Russie lorsque Hitler a lancé l'opération Barbarossa en juin 1941 et a vu sa nation survivre aux batailles menées à Moscou et à Leningrad et a supervisé une victoire vitale à la bataille de Stalingrad en 1942/43. C'est l'armée russe qui a lancé la victoire finale sur l'Allemagne lors de la bataille de Berlin au printemps 1945.

Staline en 1936

Que savons-nous de Staline?

• il est né en 1879• il venait d'un milieu pauvre; son père était cordonnier et sa mère était paysanne

• son vrai nom de famille était Djugashvili

• il a bien réussi à l'école et a remporté une bourse pour aller dans un séminaire où les prêtres ont été formés

• c'est dans ce séminaire que Staline se tourna vers le marxisme

• il est devenu un adepte de Lénine et est allé à des réunions secrètes et a distribué des tracts

• entre 1902 et 1913, il a été arrêté 8 fois et exilé en Sibérie. Il s'est échappé 7 fois!

• en prison, il a adopté le nom de Staline qui se traduit par «homme d'acier». Il pensait que ce serait bon pour son image

• il était un très bon organisateur et le rôle qu'il a joué dans la révolution de novembre 1917 était probablement petit. Mais les compétences qu'il a acquises en aidant à organiser le Parti bolchevik devaient se révéler inestimables

• après 1917, il a été récompensé par un certain nombre de positions de parti apparemment sans importance que personne d'autre ne voulait. Mais ils ont donné à Staline un aperçu parfait à qui on pouvait faire confiance pour le soutenir et qui ne pouvait pas

• Staline était considéré comme ennuyeux par l'élite intellectuelle du parti bolchevik. Ils ont tous fait une erreur fatale en supposant qu'il était stupide.

Lorsque Staline est devenu le leader incontesté de la Russie en 1929, il s'est rendu compte que la Russie était loin derrière l'Occident et qu'elle devrait moderniser son économie très rapidement si elle voulait survivre. Une économie forte conduirait également à une armée forte si la Russie devait survivre aux menaces des forces extérieures. Une Russie modernisée fournirait également aux agriculteurs les machines dont ils avaient besoin pour moderniser leurs exploitations - comme des tracteurs.

Staline savait que la Russie avait besoin d'une armée forte. Cependant, telle était sa peur des «ennemis à l'intérieur», qu'il a purgé l'Armée rouge de la plupart de ses commandants supérieurs. Un seul maréchal sur cinq est resté en vie et l'Armée rouge est devenue presque sans chef. C'était une armée massive mais c'était comme un corps énorme sans cerveau. Par conséquent, lorsque Hitler a lancé «l'opération Barbarossa» en juin 1941, l'Armée rouge a été pratiquement balayée par la Wehrmacht.

Bien que les Allemands atteignent la périphérie de Moscou, Staline n'a pas quitté sa capitale et a joué son rôle dans la défense de son pays contre la Wehrmacht. En tant que commissaire de la défense, Staline a ordonné à ceux qui ont combattu à Stalingrad de ne pas céder un pouce aux Allemands et il a été très bien le chef de sa nation tout au long de la guerre. Les récents enregistrements publiés en provenance de Russie montrent cependant l'autre côté de Staline. L'héroïsme du peuple de Leningrad - assiégé par les Allemands entre septembre 1941 et janvier 1944 - a été reconnu par beaucoup comme un exploit d'un énorme héroïsme. Pendant la durée du siège, les dirigeants de la ville ont dû prendre leurs propres décisions car ils étaient fréquemment coupés de Moscou et ne pouvaient pas suivre les ordres de Moscou. Un tel esprit indépendant n'a pas été toléré par Staline et après la guerre, ces chefs de ville de Leningrad pendant la guerre ont été traités par Staline dans ce qui était en fait une deuxième purge de ceux en qui il n'avait pas confiance.

Pendant la guerre, Staline a rencontré les autres «Big Two» - Winston Churchill et F D Roosevelt. C'est lors de ces conférences que les origines de la guerre froide ont été semées, d'autant plus que Staline n'avait pas été invité à la réunion de Casablanca, ce qui a beaucoup éveillé les soupçons de Staline quant à ce que les autres planifiaient. Le général George Patton se méfiait tellement de Staline qu'il voulait que les Alliés de l'ouest de l'Europe affrontent les Russes quand il était clair que les Allemands avaient été battus.

Staline était particulièrement en colère lorsque la bombe atomique a été utilisée sur Hiroshima. Le président Truman lui avait dit que l'Amérique avait une arme nouvelle et puissante mais n'en avait pas dit plus. L'énorme puissance de `` Little Boy '' et de `` Fat Man '' a complètement modifié la course aux armements que la Russie de Staline avait gagnée en ce qui concerne les armes classiques - peu de chars pouvaient égaler le T-34 alors que la main-d'œuvre n'était pas un objet. Le Stormavik était également un avion de chasse très respecté. Mais tout cela comptait peu après la dévastation d'Hiroshima et de Nagasaki. Avec des bases de bombardiers faciles à construire en Europe occidentale, Staline savait que Moscou pouvait être une cible potentielle et il devait adapter sa politique étrangère en conséquence.

Après la fin de la guerre, la position de Staline en Russie avait été élevée par sa direction de la nation en son temps de besoin. Il a maintenu une emprise de fer sur la Russie et les satellites d'Europe de l'Est contrôlés par la Russie, jusqu'à sa mort en mars 1953.

Articles Similaires

  • Les causes de la guerre

    La guerre d'hiver 1939 La guerre entre la Russie et la Finlande, généralement appelée la guerre d'hiver, a duré du 30 novembre 1939 au 13 mars…

  • Les procès-spectacles en URSS

    Les procès-spectacles en URSS Les procès-spectacles qui ont eu lieu dans l'URSS de Staline avaient un but très spécifique pour Staline. Les épreuves du spectacle…


Voir la vidéo: Au cœur de l'Histoire : la mort de Joseph Staline Récit intégral (Septembre 2021).