Podcasts sur l'histoire

Guerre civile Histoire navale Mai 1862 - Histoire

Guerre civile Histoire navale Mai 1862 - Histoire

1 U.S.S. Hatteras, commandant Emmons, capture la goélette Magnolia près de Berwick Bay, en Louisiane, avec une cargaison de coton.

États-Unis Jamestown, commandant Green, a capturé un coureur de blocus britannique destiné au large des côtes de la Caroline du Nord avec une cargaison de sel, de café et de médicaments.

États-Unis Huron, le lieutenant Downes, capture la goélette Albert au large de Charleston.

La goélette Sarah s'est échouée à Bull's Bay, en Caroline du Sud, et a été détruite par son propre équipage pour empêcher sa capture par l'U.S.S. En avant, lieutenant par intérim Nickels.

États-Unis Marblehead, le lieutenant Somerville Nicholson, bombarde les positions confédérées à Yorktown.

2 U.S.S. Restless, le lieutenant par intérim Conroy, a capturé le coureur de blocus britannique Flash au large des côtes de la Caroline du Sud.

3 U.S.S. R. Cuyler, lieutenant F. Winslow, a capturé la goélette Jane au large de Tampa Bay, en Floride, avec une cargaison comprenant du plomb de porc.

4 U.S.S. Corwin, le lieutenant Thomas S. Phelps, captura le directeur de la goélette et son lancement marqué « U.S. brick Dolphin » à York River près de Gloucester Point; le bateau de garde général Scott et le sloop Champion, tous deux chargés de provisions de l'armée confédérée, sont brûlés pour empêcher la capture.

Équipage de bateau de l'U.S.S. Wachusett, commandant W. Smith, hissa le drapeau des États-Unis à Gloucester Point, en Virginie, après que les troupes du général McClellan eurent occupé Yorktown ; deux goélettes confédérées sont capturées.

États-Unis Calhoun, le lieutenant Joseph E. DeHaven, a capturé le sloop Charles Henry au large de St. Joseph, Louisiane, et a hissé le drapeau des États-Unis au-dessus de Fort Pike, qui avait été évacué.

Lieutenant English, commandant l'U.S.S. Somerset, a signalé la capture du vapeur Circassian entre La Havane et Matanzas.

Les forces de l'Union à Ragged Island ont brûlé la goélette Beauregard, chargée de charbon pour le C.S.S. Virginie.

5 Le président Lincoln, avec les secrétaires Stanton et Chase à bord, se rendit à Hampton Roads sur le bateau à vapeur Miami pour diriger personnellement la campagne péninsulaire au point mort. Le lendemain, Lincoln informa l'officier général L. M. Goldsborough : « Je serai trouvé soit au General Wool's [Fort Monroe], soit à bord du Miami. Le président a dirigé les opérations de canonnières dans la rivière James et le bombardement de Sewell's Point par l'escadron de blocus pendant les cinq jours où il a agi en tant que commandant en chef sur le terrain.

États-Unis Calhoun, lieutenant DeHaven, a capturé la goélette Rover avec une cargaison de briques dans le lac Pont-chartrain, en Louisiane.

Bateau de l'U.S.S. Coru, le lieutenant T. S. Phelps, a capturé le sloop Water Witch, abandonné la veille par les confédérés au-dessus de Gloucester Point, en Virginie.

6 U.S.S. Calhoun, lieutenant DeHaven, a capturé le vapeur Whiteman dans le lac Pontchartrain.

États-Unis Ottawa, le lieutenant J. Blakeley Creighton, capture la goélette General C. C. Pinckney au large de Charleston.

7 U.S.S. Smith, États-Unis Chocura et Sebago escortent les transports de l'armée jusqu'à la rivière York, soutiennent le débarquement à West Point, en Virginie, et ripostent à une attaque confédérée avec des tirs précis. États-Unis Currituck, le capitaine par intérim William F. Shankland, envoyé en reconnaissance de la rivière Pamunkey par Smith le 6, capture le Coaster et le Planter américains le lendemain. Shankland rapporta qu'une vingtaine de goélettes avaient été coulées et deux canonnières incendiées par les confédérés au-dessus de West Point.

8 U.S.S. Monitor, Dacotah, Naugatuck, Seminole et Susquehanna sous la direction du président" - ont bombardé les batteries confédérées à Sewell's Point, en Virginie, comme l'a rapporté l'officier général L. Goldsborough, "principalement dans le but de vérifier la faisabilité du débarquement d'un corps de troupes à peu près" pour se déplacer sur Norfolk. Quelles que soient les rumeurs que le président Lincoln avait reçues à propos de l'abandon de Norfolk par les confédérés, elles étaient maintenant confirmées ; un remorqueur a déserté de Norfolk et a annoncé que l'évacuation était bien avancée et que le C.S.S. Virginia, avec ses petites canonnières qui l'accompagnaient, prévoyait de remonter la rivière James ou York. Il était prévu qu'à la sortie de Virginia, comme elle l'avait fait le 7, la flotte de l'Union se retirerait avec l'U.S.S. Surveillez à l'arrière dans l'espoir d'attirer le navire de guerre puissant mais sous-moteur dans les eaux profondes où il pourrait être éperonné par des vapeurs à grande vitesse. Le bombardement a découvert une force réduite mais considérable à Sewell's Point. Virginia est sortie mais pas assez loin pour être percutée. Deux jours plus tard, le président Lincoln écrivit à l'officier général Goldsborough : « Je vous envoie cette copie de votre rapport d'hier dans le but de vous dire par écrit que vous avez tout à fait raison de supposer que le mouvement que vous avez fait et qui y est rapporté a été fait conformément à mes vœux exprimés verbalement à l'avance. Je profite de l'occasion pour vous remercier de votre courtoisie et de toute votre conduite, pour autant que je le sache, au cours de ma brève visite ici. Chef sur le terrain à Hampton Roads, a également dirigé l'officier de pavillon Goldsborough : « Si vous avez une confiance tolérable que vous pouvez lutter avec succès contre le Merrimack sans l'aide du Galena et des deux canonnières qui l'accompagnent, envoyez le Galena et deux canonnières sur la James River à une fois'' pour soutenir le général McClellan. Cette utilisation judicieuse de la puissance à flot par le président fit taire deux batteries côtières et força les canonnières C.S.S. Jamestown et Patrick Henry pour remonter la James River.

Débarquement de l'U.S.S. Iroquois, le commandant James S. Palmer, s'empara de l'arsenal et prit possession de Baton Rouge, en Louisiane.

9 Le capitaine Davis a assumé le commandement temporaire de la flottille de l'Ouest, remplaçant l'officier général Foote qui échouait de la blessure subie à Fort Donelson. Foote avait apporté une série de contributions majeures à la réouverture du « père des eaux ». Selon les mots de l'amiral Mahan : « Au cours de la naissance et des premiers efforts de cette petite flotte qu'il avait présidée ; sur ses épaules était tombé le fardeau de l'anxiété et du travail acharné que les premiers jours de la guerre, quand tout devait être créé, impliquaient partout. Il a été récompensé, car sous lui ses premières gloires ont été atteintes et sa réputation établie. »

Le président Lincoln lui-même, après avoir parlé aux pilotes et étudié les cartes, a effectué une reconnaissance à l'est de Sewell's Point et a trouvé un site d'atterrissage convenablement non fortifié près de Willoughby Point. Les troupes embarquèrent dans les transports cette nuit-là. Le lendemain matin, ils ont atterri à proximité du site choisi par le président. Ce dernier, toujours à flot, depuis son "navire de commandement" Miami ordonna à l'U.S.S. Surveiller pour reconnaître Sewell's Point pour savoir si les batteries étaient toujours occupées. Lorsqu'il trouva les travaux abandonnés, le président Lincoln ordonna aux troupes du major-général Wool de marcher sur Norfolk, où elles arrivèrent tard dans l'après-midi du 10.

Le 10 Norfolk Navy Yard est incendié avant d'être évacué par les forces confédérées lors d'un repli général sur la péninsule pour défendre Richmond. Les troupes de l'Union sous le commandement du major-général Wool traversèrent Hampton Roads depuis Fort Monroe, débarquèrent à Ocean View et capturèrent Norfolk.

Pensacola réoccupée par les forces de l'armée et de la marine de l'Union. Les installations militaires dans la région, y compris le Navy Yard, les Forts Barrancas et McRee, C.S.S. Fulton et un bâtiment blindé sur la rivière Escambia ont été détruits par les confédérés la veille avant de se retirer. Le commandant DD Porter rapporta au secrétaire de la Navy Welles : « Les rebelles avaient fait leur travail complètement. Le chantier est une ruine. L'abandon de l'importante zone côtière de Pensacola était en préparation par les confédérés depuis des mois après les superbes succès de l'officier général Foote. sur le haut Mississippi a rendu nécessaire le redéploiement des canons et des troupes. La victoire capitale de l'officier général Farragut à la Nouvelle-Orléans a précipité l'évacuation finale. Le colonel Thomas M. Jones, CSA, commandant à Pensacola, a rapporté : en passant les forts au-dessous de la Nouvelle-Orléans avec leurs batteries puissantes et leurs équipements splendides, je suis arrivé à la conclusion qu'avec mes moyens de défense limités, réduits, comme je l'ai été par le retrait de presque tous mes canons lourds et munitions, je pouvais ne pas les tenir en échec ou faire même une démonstration de résistance respectable.''

Flotte de défense fluviale confédérée C.S.S. Le général Bragg, le général Sumter, le général Sterling Price, le général Earl Van Dorn, le général M. Jeff Thompson, le général Lovell, le général Beauregard et Little Rebel ont lancé une attaque fougueuse contre les canonnières de l'Union et la flottille de mortiers à Plum Point Bend, Tennessee. La flotte confédérée, le capitaine James E. Montgomery, attaqua le Mortar Boat n° 16, stationné juste au-dessus de Fort Pillow et se livra au bombardement des ouvrages. Cincinnati, le commandant Sembel, venant à la défense du canot de mortier, a été percuté par Bragg et a coulé sur une barre dans onze pieds d'eau. Van Dorn a percuté l'U.S.S. Mound City, commandant Kilty, la forçant à s'échouer pour éviter de couler. Le tirant d'eau des navires confédérés ne leur permettait pas de pousser l'attaque dans les hauts-fonds dans lesquels l'escadre de l'Union fumait et, ayant subi des blessures diverses mais mineures, Montgomery se retira sous les canons du fort Pillow. Cincinnati et Mound City ont été rapidement réparés et remis en service.

États-Unis Unadilla, le lieutenant Collins, capture la goélette Mary Teresa qui tente de bloquer le blocus de Charleston.

Cuirassé à vapeur U.S.S. Lancement de New Ironsides à Philadelphie.

11 C.S.S. Virginia fait sauter par son équipage au large de Craney Island pour éviter d'être capturé. La chute de Norfolk aux forces de l'Union a privé Virginia de sa base, et lorsqu'il a été découvert qu'elle puisait trop d'eau pour remonter la rivière James, l'officier général Tattnall a ordonné la destruction du célèbre cuirassé. « Ainsi périt le Virginia, écrivit Tattnall, et avec ses nombreux espoirs exaltés de suprématie et de succès navals. Pour l'Union, la fin de la Virginie a non seulement supprimé la menace redoutable qui pesait sur la grande base de Fort Monroe, mais a permis à la flotte de l'officier général Goldsborough de remonter la James River jusqu'à Drewry's Bluff, un facteur qui devait sauver la péninsule. Campagne de catastrophe probable.
États-Unis Bainbridge, commandant Thomas M. Brasher, a capturé la goélette Newcastle en mer avec une cargaison de térébenthine et de coton.

États-Unis Kittatinny, capitaine par intérim Charles W. Lamson, a capturé le blocus exécutant la goélette britannique Julia au large de Southwest Pass, dans le Mississippi, avec une cargaison de coton.

États-Unis Hatteras, commandant Emmons, capture le vapeur Governor A. Mouton au large de la baie de Berwick, en Louisiane.

12 U.S.S : Maratanza, le lieutenant Stevens et d'autres canonnières ont effectué une reconnaissance de la rivière Pamunkey à l'appui d'une avance de l'armée vers la nouvelle base de ravitaillement de White House, en Virginie, à moins de vingt-deux milles de Richmond.

Officiers et membres d'équipage du C.S.S. Virginia reçut l'ordre de faire rapport au commandant Farrand pour établir une batterie sous Drewry's Bluff sur la rive gauche de la rivière pour empêcher l'ascension des canonnières de l'Union. La batterie devait être organisée et commandée par le lieutenant Catesby ap R. Jones.

13 Le vapeur confédéré Planter, avec son capitaine à terre à Charleston, fut retiré du port par un équipage entièrement noir commandé par Robert Smalls et remis à l'U.S.S. En avant, lieutenant par intérim Nickels, de l'escadron de blocus de l'Union. "A 4 heures du matin," rapporta l'officier général Du Pont,''. elle quitta son quai près du bureau et du quartier général du gouvernement, avec palmetto et drapeau confédéré au vent, passa les forts successifs, saluant comme d'habitude en soufflant dans son sifflet à vapeur. Après avoir dépassé la portée du dernier canon, elle a rapidement hissé les drapeaux rebelles et en a hissé un blanc. Le bateau à vapeur est une acquisition assez précieuse pour l'escadron.

Du Pont a ajouté dans une lettre au sénateur Grimes : « Vous auriez dû entendre sa réponse modeste [Small’s] quand je lui ai demandé ce qui avait été dit au sujet du transport de la barge du général Ripley il y a quelque temps. faire plus "à faire" quand ils ont appris que le bateau à vapeur avait été sorti.

États-Unis Iroquois, commandant Palmer et U.S.S. Oneida, commandant S. P. Lee, occupait Natchez, Mississippi, alors que la flotte de l'officier général Farragut se dirigeait régulièrement vers Vicksburg.

États-Unis Bohio, capitaine par intérim W. Gregory, a capturé la goélette Deer Island dans le Mississippi So avec une cargaison de farine et de riz.

Équipage de bateau de l'U.S.S. Calhoun, lieutenant DeHaven, capture la canonnière confédérée Cory amarrée dans le Bayou Bonfouca, en Louisiane.

14 U.S.S. Calhoun, lieutenant DeHaven, a capturé la goélette Venice dans le lac Pontchartrain avec une cargaison de coton.

15 Flottille James River, y compris U.S.S. Monitor, Galena, Aroostook, Port Royal et Naugatuck, sous le commandement du commandant J - Rodgers, ont rencontré des obstacles coulés de l'autre côté de la rivière et à bout portant, des tireurs d'élite très engagés et de puissantes batteries confédérées, pilotées en partie par des marins et des Marines, à Drewry's Bluff, en Virginie. Pour sa part dans l'action qui a suivi, le caporal John B. Mackie, membre de la garde marine de Galena, a été cité pour bravoure dans une lettre au secrétaire de la Marine Welles; dans le Department of the Navy General Order 17, publié le 10 juillet 1863, Mackie a reçu la première Medal of Honor autorisé un membre du Marine Corps. Dans le bombardement, Galena a été lourdement endommagé mais, sans soutien, Rodgers a pénétré la James River à moins de huit milles de Richmond avant de se replier. Rodgers a déclaré à ce moment que des troupes étaient nécessaires pour prendre Drewry's Bluff à l'arrière. Si cela avait été fait, Richmond aurait pu tomber.

États-Unis Sea Foam, le capitaine par intérim Henry E. Williams et l'U.S.S. Matthew Vassar, capitaine par intérim Hugh H. Savage, a capturé les sloops Sarah et New Eagle au large de Ship Island, Mississippi, avec une cargaison de coton.

16 escadron naval de l'Union sous les ordres du commandant S.P. Lee dans l'U.S.S. Oneida, remontant le fleuve Mississippi vers Vicksburg, bombarda Grand Gulf, Mississippi.

17 Expédition conjointe incluant l'U.S.S. Sebago, le lieutenant Murray et l'U.S.S. Currituck, maître par intérim Shankland, avec des troupes embarquées sur le transport Seth Low, à la demande du général McClellan, remonta la rivière Pamunkey à vingt-cinq milles au-dessus de la Maison Blanche. Les confédérés brûlèrent dix-sept navires, certains chargés de charbon et de provisions de l'économat. La rivière était si étroite à cet endroit que les canonnières de l'Union ont été obligées de retourner la poupe en avant pendant plusieurs milles. Le général McClellan a indiqué que « l'expédition a été admirablement gérée et que toutes les personnes concernées méritent un grand crédit. »

États-Unis Hatteras, commandant Emmons, a capturé le sloop Poody au large de Vermilion Bay, en Louisiane.

18 Le commandant S.P. Lee a présenté une demande de l'officier général Farragut et du général Butler pour la reddition de Vicksburg ; Les autorités confédérées refusèrent et un assaut terrestre et maritime d'un an contre la forteresse commença. Comme l'a fait remarquer l'officier général Du Pont : « L'objectif est d'avoir Vicksburg et l'entière possession de la rivière dans toute sa longueur et ses rives.

États-Unis Bossu, lieutenant par intérim Colhoun et U.S.S. Shawsheen, capitaine par intérim Thomas J. Woodward, a capturé la goélette G. H. Smoot à Potecasi Creek, en Caroline du Nord.

20 canonnières de l'Union occupent la rivière Stono au-dessus de Cole's Island, en Caroline du Sud, et y bombardent les positions confédérées. L'officier général Du Pont rapporta au secrétaire de la Marine Welles : « L'Unadilla, la Pembina et l'Ottawa, commandés par le commandant Marchand, réussirent à entrer dans Stono et remontèrent la rivière au-dessus du vieux fort en face de Legareville. À leur approche, les casernes furent incendiées et désertées. par l'ennemi Cette importante base d'opérations, le Stono, a ainsi été sécurisée pour de nouvelles opérations par l'armée contre Charleston.

États-Unis Whitehead, capitaine par intérim French, capture la goélette Eugenia à Bennet's Creek, en Caroline du Nord.

21 Expédition en bateau de l'U.S.S. Whitehead, capitaine par intérim French, a capturé la goélette Winter Shrub à Keel's Creek, en Caroline du Nord, avec une cargaison de poisson.

22 U.S.S. Mount Vernon, le commandant Glisson, a capturé le vapeur Constitution tentant d'exécuter le blocus à Wilmington.

États-Unis Whitehead, capitaine par intérim French, a capturé le sloop Ella D au large de Keel's Creek, en Caroline du Nord, avec une cargaison de sel.

24 U.S.S. Bienville, commandant Mullany, capture le coureur de blocus britannique Stettin au large de Charleston.

États-Unis Amanda, lieutenant par intérim Nathaniel Goodwin, et U.S.S. Bainbridge, commandant Brasher, capture le vapeur Swan à l'ouest de Tortugas avec une cargaison de coton et de colophane.

25 La canonnière confédérée sous le commandement du capitaine F. N. Bonneau, gardant le pont entre les îles James et Dixon, dans le port de Charleston, échangea des tirs avec les canonnières de l'Union. Le capitaine Bonneau a réclamé plusieurs coups sûrs sur les canonnières.

26 Le lieutenant Isaac N. Brown, CSN, reçoit l'ordre de prendre le commandement du C.S.S. Arkansas et « finir le navire sans tenir compte des dépenses en hommes ou en argent. Le capitaine Lynch après avoir inspecté le bélier inachevé a signalé au secrétaire à la Marine Mallory que : « l'Arkansas est très inférieur au Merrimac[k] dans tous les détails. Le fer dont elle est recouverte est usé et indifférent, tiré d'une voie ferrée, et est mal fixé au navire ; fer de chaudière sur la poupe et le compteur ; sa cheminée est en tôle de fer." Néanmoins, avec une grande énergie pour surmonter les pénuries et les difficultés de toute nature, le lieutenant Brown acheva l'Arkansas, renforça ses remparts avec des balles de coton et monta un formidable armement de 10 canons. Lieutenant George W. Gift, CSN, qui a servi sur le navire plus tard, a enregistré que « dans les cinq semaines suivant le jour de notre arrivée à Yazoo City, nous avions un homme de guerre (comme elle l'était) à partir de presque rien - le mérite de tout appartient à Isaac Newton Brown, le commandant du navire. » Un certain nombre d'artilleurs de l'armée se sont portés volontaires pour agir comme artilleurs à bord du bélier.

États-Unis Brooklyn, le capitaine T.T. Craven et les canonnières U.S.S. Kineo, lieutenant George M. Ransom, et U.S.S. Katahdin, lieutenant Preble, a bombardé Grand Gulf, Mississippi.

États-Unis Huron, le lieutenant Downes, capture le coureur de blocus britannique Cambria au large de Charleston.

États-Unis Pursuit, le lieutenant par intérim Cate, capture la goélette Andromeda près de la côte de Cuba avec une cargaison de coton.

27 U.S.S. Bienville, commandant Mullany, a saisi le blocus du vapeur britannique Patras au large de Bull's Island, en Caroline du Sud, depuis La Havane avec une cargaison de poudre et d'armes.

États-Unis Santiago de Cuba, le commandant Ridgely, capture la goélette Lucy C. Holmes au large de Charleston avec une cargaison de coton.

28 U.S.S. État de Géorgie, commandant Armstrong et U.S.S. Victoria, capitaine par intérim Joshua D. Warren, capture le vapeur Nassau près de Fort Caswell, en Caroline du Nord.

Le secrétaire adjoint de la Navy Fox a écrit au sénateur Grimes : « Je vous supplie pour le bien durable du service, que vous avez tellement à cœur, d'ajouter une clause [au projet de loi navale] abolissant la ration d'alcool et interdisant toute liqueur distillée. être placé à bord de tout navire appartenant aux États-Unis ou affrété par les États-Unis, à l'exception bien sûr de celui du département médical. Toute insubordination, toute misère, toute diablerie à bord des navires peut être attribuée au rhum. Donnez au marin le double de la valeur ou plus, et il sera content." La loi du Congrès approuvée le 14 juillet 1862 a aboli la ration d'alcool dans la marine.

29 U.S.S. Keystone State, le commandant LeRoy, a capturé le coureur de blocus britannique Elizabeth au large de Charleston.

États-Unis Bienville, commandant Mullany, captura les coureurs de blocus Providence, avec une cargaison de sel et de cigares, Rebecca, avec une cargaison de sel, et La Criola, avec une cargaison de provisions, au large de Charleston.

31 Commandant Rowan, commandant l'U.S.S. Philadelphie, a signalé la capture de la goélette W. F. Harris à Core Sound, en Caroline du Nord.

États-Unis Keystone State, le commandant LeRoy, a capturé le blocus exécutant la goélette britannique Cora au large de Charleston.


Bataille navale de Fort Pillow

La bataille navale de Fort oreiller, Tennessee (parfois connu sous le nom d'engagement à Courbe de pointe de prune) a eu lieu sur le fleuve Mississippi entre les navires de la flotte de défense de la rivière Confederate, qui se composait d'un certain nombre de pédalos à roues latérales en bois convertis en béliers navals, et les navires de la syndicat Mississippi River Squadron, qui se composait d'un certain nombre de cuirassés, à environ quatre milles au-dessus de Fort Pillow, Tennessee, le 10 mai 1862, pendant la guerre de Sécession.

Après la chute de l'île n° 10 et d'autres pertes confédérées au nord et à l'est du fort confédéré Pillow, l'escadron de l'Union descend la rivière. Tôt le matin du 10 mai 1862, la flotte de défense fluviale confédérée surprend et attaque l'escadre de l'Union qui s'est déplacée pour soutenir les attaques de canots de mortier sur Fort Pillow. Pendant la bataille, l'Union Cincinnati et Ville de monticule ont été percutés. Les navires de l'Union se sont ensuite éloignés vers les eaux peu profondes. Incapables de poursuivre en raison d'un tirant d'eau plus profond, les navires confédérés se sont alors retirés. Cincinnati et Ville de monticule ont été gravement endommagés et coulés. Bien que les confédérés aient été victorieux, l'escadron de l'Union a pu descendre la rivière et attaquer l'escadron confédéré pendant la bataille de Memphis le mois suivant. Les deux Cincinnati et Ville de monticule ont ensuite été relevés et remis en service.


Contenu

Shokokon—un bac à coque en bois construit comme Clifton en 1862 à Greenpoint, New York-a été acheté par la Marine à New York City le 3 avril 1863 modifié pour le service naval là-bas par J. Simonson et commandé au New York Navy Yard le 18 mai 1863, le lieutenant volontaire par intérim Samuel Huse dans le commandement .

Affecté au blocus de l'Atlantique Nord Modifier

Le double-ender a été affecté à l'escadron de blocage de l'Atlantique Nord et est arrivé à Newport News, en Virginie, le matin du 24 mai 1863. Shokokon a d'abord été stationné dans le blocus extérieur de New Inlet, en Caroline du Nord, mais, fin juin, il a été rappelé à Hampton Roads, en Virginie, et a ordonné de remonter la rivière York jusqu'à la rivière Pamunkey pour menacer Richmond, en Virginie, dans l'espoir de détourner le sud des renforts, des munitions et des fournitures de l'armée de Virginie du Nord du général Robert E. Lee qui avait envahi le Nord et mettait en danger Washington, DC

Le 4 juillet, alors que les troupes confédérées battues se retiraient de Gettysburg, en Pennsylvanie, elle monta sur le Pamunkey depuis la Maison Blanche, en Virginie, et détruisit une goélette non identifiée qui s'était échouée à environ huit kilomètres en amont.

Une semaine plus tard, Shokokon a été basculé sur la rivière James où, le 14, l'ancien ferry-boat a rejoint sept autres navires de combat de l'Union pour capturer le bastion confédéré, Fort Powhatan. La force a détruit deux magasins et 20 plates-formes d'armes à feu.

Réparé au Norfolk Navy Yard Modifier

Le 10 août, après des réparations au Norfolk Navy Yard, Shokokon est retourné au blocus au large de Wilmington, en Caroline du Nord, et a été posté au large de Smith's Island. Le 18, elle assiste l'USS Niphon en détruisant le vapeur, Hébé, lequel Niphon s'était échoué pendant que ce coureur de blocus tentait de se faufiler à travers le cordon de navires de guerre de l'Union avec des médicaments et des provisions dont le Sud avait grand besoin. Quatre jours plus tard, deux bateaux de Shokokon détruit la goélette Alexander Cooper à New Topsail Inlet, en Caroline du Nord, et démoli de vastes salines à proximité.

Dommages causés par l'ouragan Modifier

À la fin d'août 1863, le navire a été endommagé par un ouragan et envoyé au nord pour des réparations qui ont duré jusqu'à la fin de l'année. Elle est revenue à Newport News le matin du 16 janvier 1864 et, pour le reste de la guerre, a été active dans le soutien des forces terrestres de l'Union dans les rivières de Virginie et de Caroline du Nord.

Le 9 mars, elle rejoint l'USS Morse et USS Général Putnam en escortant une expédition de l'armée de l'Union remontant les rivières York et Mattapony, il couvrit le débarquement des troupes à Sheppard's Landing et retourna à Yorktown, en Virginie, trois jours plus tard.

Soutenir les opérations de General Grant Modifier

Le 5 mai, il était l'un des navires de guerre qui ont balayé la rivière pour éliminer les torpilles confédérées (mines navales), puis a soutenu la traversée des débarquements à Bermuda Hundred et City Point, en Virginie, qui a établi une tête de pont de l'Union sur la rive sud de le Jacques.

Pendant les mois qui ont suivi, elle a continué à faire la navette entre les rivières York et James pour aider les opérations au sol dans la mainmise toujours plus forte du général Ulysses S. Grant sur Richmond.

En automne, Shokokon retourna dans les eaux de la Caroline du Nord et passa le reste de la guerre à soutenir les efforts de l'armée dans ce théâtre.

Lorsque la paix a finalement été rétablie, le double-ender est retourné au nord et a été désarmé au New York Navy Yard. Elle a été vendue aux enchères publiques à New York le 25 octobre 1865 et re-documentée comme étoile solitaire le 15 décembre 1865. Elle a servi pendant plus de deux décennies avant d'être abandonnée en 1886.

Cet article incorpore du texte du domaine public Dictionnaire des navires de combat navals américains. L'entrée peut être trouvée ici.


A l'automne 1861, l'Union Navy confie à la firme Neafie & Levy la construction d'un petit navire submersible conçu par l'ingénieur français Brutus de Villeroi, qui assure également la supervision de la première phase de construction (de Villeroi a conçu et construit des sous-marins en France et un après avoir immigré aux États-Unis).

Le bateau mesurait environ 47 pieds (14 m) de long, avec une largeur de 4 pieds 8 pouces (1,42 m) et une hauteur de 5 pieds 6 pouces (1,68 m). [1] "Il était en fer, avec la partie supérieure percée de petites plaques de verre circulaires, pour la lumière, et il y avait plusieurs compartiments étanches". Elle a été conçue pour transporter 18 hommes. Pour la propulsion, il était équipé de 16 pagaies manuelles dépassant des côtés. Le 3 juillet 1862, le Washington Navy Yard fait remplacer les pagaies par une hélice à manivelle, ce qui porte sa vitesse à environ quatre nœuds. [2] L'air était fourni depuis la surface par deux tubes avec des flotteurs, reliés à une pompe à air située à l'intérieur du sous-marin, c'était le premier sous-marin opérationnel à disposer d'un système de purification d'air. [3] [1] Le bateau avait un sas avant et était le premier sous-marin opérationnel avec la capacité pour un plongeur de partir et de revenir pendant que les deux restaient submergés. [3] [1] Les plongeurs pouvaient fixer des mines sur une cible, puis les retourner et les faire exploser en connectant le fil de cuivre isolé de la mine à une batterie à l'intérieur du navire. [4]

L'Union Navy voulait un tel navire pour contrer la menace posée à ses bloqueurs à coque en bois par l'ancienne frégate à vis Merrimack qui, selon des rapports de renseignement, le Norfolk Navy Yard était en train de reconstruire comme un bélier à toute épreuve pour la Confédération (CSS Virginie). L'accord de l'Union Navy avec le constructeur naval de Philadelphie spécifiait que le sous-marin devait être terminé en 40 jours maximum. Sa quille fut posée presque immédiatement après la signature, le 1er novembre 1861, d'un contrat pour sa construction. Néanmoins, les travaux se sont déroulés si lentement que plus de 180 jours se sont écoulés lorsque le nouvel engin a finalement été lancé le 1er mai 1862.

Peu de temps après son lancement, il a été remorqué jusqu'au Philadelphia Navy Yard pour être équipé et équipé. Deux semaines plus tard, elle a été placée sous le commandement d'un civil, M. Samuel Eakins. Le 13 juin, la Marine a officiellement accepté le bateau.

Ensuite, le remorqueur à vapeur Fred Kopp a été engagé pour remorquer le sous-marin jusqu'à Hampton Roads, en Virginie. Les deux navires ont fait route le 19 juin et ont descendu la rivière Delaware jusqu'au canal Delaware et Chesapeake, à travers lesquels ils sont entrés dans la baie de Chesapeake pour la dernière étape du voyage, atteignant Hampton Roads le 23. À Norfolk, le sous-marin était amarré à côté du bateau à vapeur à roues latérales Satellite, qui devait lui servir d'offre pendant son service avec l'escadron de blocage de l'Atlantique Nord. Un article de journal du printemps 1862 intitulé le navire Alligator, en partie à cause de sa couleur verte, un surnom qui apparaît bientôt dans la correspondance officielle. [1]

Plusieurs tâches ont été envisagées pour le navire : détruire un pont traversant Swift Creek, un affluent de la rivière Appomattox, dégager les obstructions de la rivière James à Fort Darling, ce qui avait empêché les canonnières de l'Union de remonter en amont pour soutenir la remontée de la péninsule du général McClellan vers Richmond et faire exploser CSS Virginie II si ce cuirassé était achevé à temps et envoyé en aval pour attaquer les forces de l'Union. Par conséquent, le sous-marin a été envoyé sur le James à City Point où il est arrivé le 25. Le commandant John Rodgers, l'officier supérieur de la marine dans cette région, a examiné Alligator et rapporta que ni le James au large de Fort Darling ni l'Appomattox près du pont n'étaient assez profonds pour permettre au sous-marin de s'immerger complètement. De plus, il craignait que, bien que son théâtre d'opération ne contienne aucune cible accessible au sous-marin, les canonnières de l'Union sous son commandement soient très vulnérables à ses attaques si Alligator tomber entre les mains de l'ennemi. Il a donc demandé la permission de renvoyer le sous-marin à Hampton Roads.

Le navire s'est dirigé vers l'aval le 29 et a ensuite reçu l'ordre de se rendre au Washington Navy Yard pour plus d'expérimentation et de tests. En août, le lieutenant Thomas O. Selfridge, Jr. a reçu le commandement de Alligator et elle a été affectée à un équipage naval. Les tests se sont avérés insatisfaisants et Selfridge a déclaré "l'entreprise... un échec".

Le 3 juillet 1862, le Navy Yard remplace Alligator ' s avec une hélice à vis à manivelle, augmentant ainsi sa vitesse à environ 4 nœuds (7,4 km/h). Le président Lincoln a observé le sous-marin en opération le 18 mars 1863.

Vers cette époque, le contre-amiral Samuel Francis du Pont, qui s'était intéressé au sous-marin alors qu'il commandait le Philadelphia Navy Yard au début de la guerre, décida que Alligator pourrait être utile dans la réalisation de ses plans pour prendre Charleston, en Caroline du Sud, le berceau de la sécession. Le maître par intérim John F. Winchester, qui commandait alors Sumpter, a reçu l'ordre de remorquer le sous-marin jusqu'à Port Royal, en Caroline du Sud. La paire a débuté le 31 mars.

Le lendemain, tous deux ont rencontré du mauvais temps qui, le 2 avril, a forcé Sumpter couper Alligator à la dérive au large du cap Hatteras. [5] Elle a coulé immédiatement ou a dérivé pendant un moment avant de couler, mettant fin à la carrière du premier sous-marin de la Marine Américaine.


Combien de temps a duré la bataille de Puebla ?

La bataille a duré du lever du jour au début de la soirée, et lorsque les Français se sont finalement retirés, ils avaient perdu près de 500 soldats. Moins de 100 Mexicains ont été tués dans l'affrontement.

Bien qu'il ne s'agisse pas d'une victoire stratégique majeure dans la guerre globale contre les Français, le succès de Saragosse à la bataille de Puebla le 5 mai a représenté une grande victoire symbolique pour le gouvernement mexicain et a renforcé le mouvement de résistance. En 1867&# x2014grâce en partie au soutien militaire et à la pression politique des États-Unis, qui était enfin en mesure d'aider son voisin assiégé après la fin de la guerre civile&# x2014La France s'est finalement retirée.

La même année, l'archiduc autrichien Ferdinand Maximilian, qui avait été installé comme empereur du Mexique en 1864 par Napoléon, a été capturé et exécuté par Ju&# xE1rez&# x2019s forces. Puebla de Los Angeles a été rebaptisé en l'honneur du général Saragosse, décédé de la fièvre typhoïde des mois après son triomphe historique là-bas.


Comment le siège de Vicksburg a-t-il commencé ?

Vicksburg a été l'une des campagnes les plus réussies de l'armée de l'Union&# x2019 de la guerre de Sécession. La campagne de Vicksburg fut également l'une des plus longues. Bien que le général Ulysses S. Grant&# x2019s première tentative de prendre la ville a échoué à l'hiver 1862-63, il a renouvelé ses efforts au printemps. L'amiral David Porter (1813-1891) avait fait passer sa flottille devant les défenses de Vicksburg début mai alors que Grant faisait descendre son armée sur la rive ouest de la rivière en face de Vicksburg, retournait au Mississippi et se dirigeait vers Jackson. Après avoir vaincu une force confédérée près de Jackson, Grant retourna à Vicksburg. Le 16 mai, il a vaincu une force dirigée par le général John C. Pemberton (1814-1881) à Champion Hill. Pemberton se retira à Vicksburg et Grant scella la ville à la fin du mois de mai. En trois semaines, Grant&# x2019s hommes ont marché 180 milles, remporté cinq batailles et capturé quelque 6 000 prisonniers.

Terrain et fortifications confédérées autour de Vicksburg. Les emplacements des forces de l'Union sous Sherman, McPherson, McClernand et Carr sont indiqués.&# xA0

Le saviez-vous? After the residents of Vicksburg dug over 500 caves in the hills around the city and began living in them, Union soldiers started to refer to the town as "Prairie Dog Village."


By NHHC

1926 LCDR Richard Byrd and Chief Machinist Mate Floyd Bennett make first flight over North Pole both receive Congressional Medal of Honor.

1942 USS Wasp in Mediterranean launches 47 Spitfire aircraft to help defend Malta

1775 Force under Ethan Allan and Benedict Arnold cross Lake Champlain and capture British fort at Ticonderoga, New York.

1800 USS Constitution captures Letter of Marque Sandwich.

1862 Confederates destroy Norfolk and Pensacola Navy Yards.

1949 First shipboard launching of LARK, guided missile by USS Norton Sound.

1960 USS Triton (SSRN-586) completes submerged circumnavigation of world in 84 days following many of the routes taken by Magellan and cruising 46,000 miles.

1862 CSS Virginia blown up by Confederates to prevent capture.

1898 Sailors and Marines from USS Marblehead cut trans-oceanic cable near Cienfuegos, Cuba, isolating Cuba from Spain.

1943 Naval task force lands Army troops on Attu, Aleutians.

1965 U.S. destroyers deliver first shore bombardment of Vietnam War.

1780 Fall of Charleston, SC three Continental Navy frigates (Boston, Providence, and Ranger) captured and one American frigate (Queen of France) sunk to prevent capture

1846 U.S. declares war against Mexico

1975 SS Mayaguez seized by Khmer Rouge and escorted to Koh Tang Island.

1986 Destroyer USS David R. Ray deters an Iranian Navy attempt to board a U.S. merchant ship.

1908 Navy Nurse Corps established.

1908 Pearl Harbor Navy Yard, later called Pearl Harbor Naval Shipyard, was officially established in the Territory of Hawaii as a coaling station for U.S. Navy ships transiting the Pacific Ocean.

1943 Bureau of Navigation renamed Bureau of Naval Personnel

1945 Aircraft from fast carrier task force begin 2-day attack on Kyushu airfields, Japan

1964 Organization and deployment of world’s first all nuclear-powered task group, USS Enterprise, USS Long Beach, and USS Bainbridge, to Sixth Fleet

1801 Tripoli declares war against the United States

1836 U.S. Exploring Expedition authorized to conduct exploration of Pacific Ocean and South Seas, first major scientific expedition overseas. LT Charles Wilkes USN, would lead the expedition in surveying South America, Antarctica, Far East, and North Pacific.

1845 First U.S. warship visits Vietnam. While anchored in Danang for reprovisioning, CAPT John Percival commanding USS Constitution, conducts a show of force against Vietnamese authorities in an effort to obtain the release of a French priest held prisoner by Emperor of Annam at Hue.

1975 Marines recapture Mayaguez, go ashore on Koh Tang Island and release the crew.

1800 CAPT Preble in Essex arrives in Batavia, Java, to escort U.S. merchant ships

1942 First Naval Air Transport Service flight across Pacific

1969 Sinking of USS Guitarro (SSN-665)

1991 Amphibious Task Force arrives at Chittagong, Bangladesh, for relief operations after Cyclone Marian взять займ онлайн


Document #2

The design of the CSS Virginie utilized a heavy iron plated casemate or armored bunker for cannons built atop of the remaining wooden frame (hull) of the USS Merrimack. Les Virginie shocked the public when she not only floated when released from the dry docks, she floated too well! The ship’s armor only extended to her projected waterline and initially the Virginie sat too high in the water exposing about a foot of her vulnerable wooden hull. In addition to tons of coal and ammunition, scrap metal was placed in the bottom of the ship to lower the Virginie in the water from 19 feet to 22 feet (called a ship’s draft). Still needing some finishing details completed and without even having a real trial run, the Virginie steamed into Hampton Roads to do battle with the Union in early March 1862.

Question:
If the protective armor of the Virginie barely came below the waterline when fully loaded with ammunition and coal, how might fighting extended battles endanger the ship?


Civil War Naval History May 1862 - History

October 11th, 2010 | Author: Administrator

Timelines are an effective way to get an overview of a situation – especially one as complex as the American Civil War. This timeline – from the Library of Congress – presents the major Civil War events for the year 1862.

January 1862 — Abraham Lincoln Takes Action.

On January 27, President Lincoln issued a war order authorizing the Union to launch a unified aggressive action against the Confederacy. General McClellan ignored the order.

March 1862 — McClellan Loses Command.

On March 8, President Lincoln — impatient with General McClellan’s inactivity — issued an order reorganizing the Army of Virginia and relieving McClellan of supreme command. McClellan was given command of the Army of the Potomac, and ordered to attack Richmond. This marked the beginning of the Peninsular Campaign.

In an attempt to reduce the North’s great naval advantage, Confederate engineers converted a scuttled Union frigate, the U.S.S. Merrimac, into an iron-sided vessel rechristened the C.S.S. Virginie. On March 9, in the first naval engagement between ironclad ships, the Monitor fought the Virginia to a draw, but not before the Virginia had sunk two wooden Union warships off Norfolk, Virginia.

April 1862 — The Battle of Shiloh.

On April 6, Confederate forces attacked Union forces under General Ulysses S. Grant at Shiloh, Tennessee. By the end of the day, the federal troops were almost defeated. Yet, during the night, reinforcements arrived, and by the next morning the Union commanded the field. When Confederate forces retreated, the exhausted federal forces did not follow. Casualties were heavy — 13,000 out of 63,000 Union soldiers died, and 11,000 of 40,000 Confederate troops were killed.

General Quincy A. Gillmore battered Fort Pulaski, the imposing masonry structure near the mouth of the Savannah River, into submission in less than two days, (April 10-11, 1862). His work was promptly recorded by the indefatigable Timothy H. O’Sullivan.

Flag Officer David Farragut led an assault up the Mississippi River. By April 25, he was in command of New Orleans.

April 1862 — The Peninsular Campaign.

In April, General McClellan’s troops left northern Virginia to begin the Peninsular Campaign. By May 4, they occupied Yorktown, Virginia. At Williamsburg, Confederate forces prevented McClellan from meeting the main part of the Confederate army, and McClellan halted his troops, awaiting reinforcements.

May 1862 — “Stonewall” Jackson Defeats Union Forces.

Confederate General Thomas J. “Stonewall” Jackson, commanding forces in the Shenandoah Valley, attacked Union forces in late March, forcing them to retreat across the Potomac. As a result, Union troops were rushed to protect Washington, D.C.

June 1862 — The Battle of Seven Pines (Fair Oaks).

On May 31, the Confederate army attacked federal forces at Seven Pines, almost defeating them last-minute reinforcements saved the Union from a serious defeat. Confederate commander Joseph E. Johnston was severely wounded, and command of the Army of Northern Virginia fell to Robert E. Lee. (See The Peninsular Campaign — May-August 1862)

July 1862 — The Seven Days’ Battles.

Between June 26 and July 2, Union and Confederate forces fought a series of battles: Mechanicsville (June 26-27), Gaines’s Mill (June 27), Savage’s Station (June 29), Frayser’s Farm (June 30), and Malvern Hill (July 1). On July 2, the Confederates withdrew to Richmond, ending the Peninsular Campaign. (See The Peninsular Campaign — May-August 1862)

July 1862 — A New Commander of the Union Army.

On July 11, Major-General Henry Halleck was named general-in-chief of the Union army.

August 1862 — Pope’s Campaign.

Union General John Pope suffered defeated at the Second Battle of Bull Run on August 29-30. General Fitz-John Porter was held responsible for the defeat because he had failed to commit his troops to battle quickly enough he was forced out of the army by 1863.

September 1862 — Harper’s Ferry.

Union General McClellan defeated Confederate General Lee at South Mountain and Crampton’s Gap in September, but did not move quickly enough to save Harper’s Ferry, which fell to Confederate General Jackson on September 15, along with a great number of men and a large body of supplies.

On September 17, Confederate forces under General Lee were caught by General McClellan near Sharpsburg, Maryland. This battle proved to be the bloodiest day of the war 2,108 Union soldiers were killed and 9,549 wounded — 2,700 Confederates were killed and 9,029 wounded. The battle had no clear winner, but because General Lee withdrew to Virginia, McClellan was considered the victor. The battle convinced the British and French — who were contemplating official recognition of the Confederacy — to reserve action, and gave Lincoln the opportunity to announce his Preliminary Emancipation Proclamation (September 22), which would free all slaves in areas rebelling against the United States, effective January 1, 1863.

December 1862 — The Battle of Fredericksburg.

General McClellan’s slow movements, combined with General Lee’s escape, and continued raiding by Confederate cavalry, dismayed many in the North. On November 7, Lincoln replaced McClellan with Major-General Ambrose E. Burnside. Burnside’s forces were defeated in a series of attacks against entrenched Confederate forces at Fredericksburg, Virginia, and Burnside was replaced with General Joseph Hooker.

For more timelines of the Civil War, visit The Library of Congress Civil War Timeline Article.


Civil War Naval History May 1862 - History

Les
U.S. Naval Landing Party
was formed in the Fall of 1997 by Union Naval reenactors in the New England area and has since spread to include members across the country. Our group portrays the activities of a landing party of Union sailors and Marines during the Civil War -- a little known role for the Navy in the 1861-65 conflict.

We are a member unit of the Navy & Marine Living History Association (NMLHA) and offer enlistment to people of all ages, gender, and races (yes, the U.S. Navy was integrated during and before the Civil War). Interested parties may apply to serve as Sailors, Marines or Civilians (the sole stipulation as regards age being that children under sixteen must be accompanied in their enlistment by a responsible parent or guardian). If you enjoy talking with the public and sharing a unique perspective on history, join the USNLP!

Throughout the War Between the States, the Federal Navy routinely landed parties of Sailors and Marines ashore on raids, reconnaissance or to aid the regular land forces. These were ad hoc groups comprised of men from the ships of the local squadron. Shore parties varied in size from a single lieutenant who might offer his services as staff officer for the day to an Army general or up to several thousand men landed to attack Fort Fisher at Wilmington, North Carolina. The USNLP represents a group such as might have been landed from a flotilla of gunboats supporting the Army along one of the many rivers that laced the Confederacy.

If you are interested in finding out more about the USNLP, information on membership, subscriptions to the unit newsletter "Beat to Quarters!", information is available on a separate page. The links following the Fort Fisher illustration will take you to original articles and research by the USNLP, to other sites with information about the Navies of the period and their role in the war, and to a variety of resources for nautical reenactors.

"We landed sixteen sailors and a boat howitzer, and they did more fighting than a whole regiment of soldiers!"
(Roswell Lamson, Lieutenant, USN)

"Board in a manly fashion!"
(David Dixon Porter, Rear Admiral, USN, orders to the Naval Assault Forces at Fort Fisher)


The Naval Charge at Fort Fisher

These links relate specifically to the Union Navy of the Civil War.
For a wider assortment of nautical links, refer to the Navy & Marine Living History Associations page.


USNLP Historical Research


USNLP Living History


Navy Sutlers

Voir le
USNLP Handbook for Civil War Naval Reenactors
for more sources of period uniforms, equipment, tools, and weapons)


General Nautical

Sea Shanties & Songs
History and Development of Tattooing
Tattoo History Source Book
Nautical History Terms [pre-1800]


Civil War Historical


Museums and Restoration Projects


Civil War Ship Models


Modern Links


Voir la vidéo: La ligne Maginot: ce quon ne vous a pas dit (Décembre 2021).