Podcasts sur l'histoire

Obélisque de Senusret I, Héliopolis

Obélisque de Senusret I, Héliopolis


Héliopolis (Egypte ancienne)

Héliopolis (Je͗wnw ou Iunu ou Égyptien ancien : Je͗wnw « les piliers » > Copte : ⲱⲛ Grec : Ήλιούπολις Hēlioúpοlis « Cité du Soleil ») était une grande ville de l'Égypte ancienne. C'était la capitale du 13ème ou Héliopolite Nome de Basse Egypte et un centre religieux majeur. Il est maintenant situé à Ayn Shams, une banlieue nord-est du Caire.

Héliopolis était l'une des plus anciennes villes de l'Egypte ancienne, occupée depuis la période prédynastique. [1] Il s'est considérablement développé sous l'Ancien et le Moyen Empire mais est aujourd'hui en grande partie détruit, ses temples et autres bâtiments ayant été pillés pour la construction du Caire médiéval. La plupart des informations sur la ville antique proviennent des archives qui nous sont parvenues.

Le principal vestige survivant d'Héliopolis est l'obélisque du temple de Ra-Atoum érigé par Senusret I de la dynastie XII. Il se trouve toujours dans sa position d'origine, maintenant au sein d'Al-Masalla à Al-Matariyyah, au Caire. [2] L'obélisque de granit rouge de 21 m (69 pi) de haut pèse 120 tonnes (240 000 lb).


Les obélisques de l'Egypte ancienne

Les obélisques étaient placés en évidence par paires à l'entrée des temples par les anciens Égyptiens. Le mot obélisque tel qu'il est utilisé aujourd'hui est d'origine grecque, alors que les Égyptiens les appelaient Tékhénou. Certains obélisques égyptiens anciens sont connus pour avoir survécu, mais sont dispersés à travers le monde, seuls quelques-uns restent en Egypte. Les obélisques décrits ici ne sont que ceux inscrits avec des hiéroglyphes. Les quelques obélisques égyptiens anciens non inscrits ne sont pas inclus, notamment l'obélisque du Vatican apporté à Rome par l'empereur Caligula.

1 · obélisque de Karnak D
Pharaon: Thoutmosis Ier, Ramsès IV, Ramsès VI
Emplacement: Karnak, Égypte 🧭
Provenance: Karnak
Hauteur: 21,20 m.
Les inscriptions: 3 colonnes sur chaque 4 côtés

La description:
Les deux obélisques étaient encore debout en 1743, mais il ne reste aujourd'hui que le sud de la paire. Il penche légèrement.

2 · obélisque de Karnak E
Pharaon: Hatchepsout
Emplacement: Karnak, Égypte 🧭
Provenance: Karnak
Hauteur: 29,56 m.
Les inscriptions: 1 colonne sur chaque 4 côtés ⎊

3 · Louxor obélisque A
Pharaon: Ramsès II
Emplacement: Louxor, Egypte 🧭
Provenance: Louxor
Hauteur: 25,03 m.
Les inscriptions: 3 colonnes sur chaque 4 côtés

4 · Louxor obélisque B
Pharaon: Ramsès II
Emplacement: Paris, France 🧭
Provenance: Louxor &rArr Paris
Hauteur: 22,83 m.
Les inscriptions: 3 colonnes sur chaque 4 côtés

5 · Obélisque Héliopolis
Pharaon: Sénousret I
Emplacement: Le Caire, Égypte 🧭
Provenance: Héliopolis, Le Caire
Hauteur: 20,40 m.
Les inscriptions: 1 colonne sur chaque 4 côtés ⎊

Obélisque 6 · Crocodilopolis
Pharaon: Sénousret I
Emplacement: Médinet el-Fayoum, Égypte 🧭
Provenance: Fayoum, Egypte
Hauteur: 12,70 m.
Les inscriptions: Hiéroglyphes sur 3 côtés

7 · Tanis obélisque A
Pharaon: Ramsès II
Emplacement: Le Caire, Égypte 🧭
Provenance: Tanis &rArr Le Caire
Hauteur: 16,97 m.
Les inscriptions: 1 colonne sur chaque 4 côtés

8 · Tanis obélisque B
Pharaon: Ramsès II
Emplacement: Le Caire, Égypte 🧭
Provenance: Tanis&rarrLe Caire
Hauteur: 13,50 m.
Les inscriptions: 1 colonne sur chaque 4 côtés

9 · Aiguille de Cléopâtre
Pharaon: Thoutmosis III, Ramsès II
Emplacement: Londres 🧭
Provenance: Héliopolis &rArr Alexandrie &rArr Londres
Hauteur: 21,00 m.
Les inscriptions: 3 colonnes sur chaque 4 côtés

10 · Aiguille de Cléopâtre
Pharaon: Thoutmosis III, Ramsès II
Emplacement: New York 🧭
Provenance: Héliopolis &rArr Alexandrie &rArr New York
Hauteur: 21,00 m.
Les inscriptions: 3 colonnes sur chaque 4 côtés

11 · obélisque de Théodose
Pharaon: Thoutmosis III
Emplacement: Istanbul 🧭
Provenance: Karnak
Hauteur: 19,60 m.
Les inscriptions: 1 colonne sur 4 côtés

12 & middot obélisque de Durham
Pharaon: Amenhotep II
Emplacement: Durham Royaume-Uni 🧭
Provenance: Éléphantine/Syène
Hauteur: 2,15 m.
Les inscriptions: 1 colonne d'un côté

13 & middot obélisque de Philae
Pharaon: Ptolémée IX
Emplacement: Kingston Lacy, Dorset, Royaume-Uni 🧭
Provenance: Philae
Hauteur: 6,70 m.
Les inscriptions: 1 colonne sur chaque 4 côtés

14 · obélisque de Latranense
Pharaon: Thoutmosis III, Thoutmosis IV
Emplacement: Piazza di San Giovanni, Rome, Italie 🧭
Aussi connu sous le nom: Obélisque du Latran
Provenance: Karnak
Hauteur: 32,18 m.
Les inscriptions: 3 colonnes sur chaque 4 côtés

15 · obélisque Flaminio
Pharaon: Séti Ier, Ramsès II, Mérenptah
Emplacement: Piazza del Popolo, Rome, Italie 🧭
Aussi connu sous le nom: Obélisque Flaminien ou Popolo
Provenance: Héliopolis
Hauteur: 24,00 m.
Les inscriptions: 3 colonnes sur chaque 4 côtés

16 & middot obélisque solaire
Pharaon: Psamtik II
Emplacement: Piazza di Montecitorio, Rome, Italie 🧭
Aussi connu sous le nom: Campense ou Montecitorio
Provenance: Héliopolis
Hauteur: 21,79 m.
Les inscriptions: 2 colonnes sur chaque 4 côtés

17 · obélisque de Macuteo
Pharaon: Ramsès II
Emplacement: Piazza della Rotonda, Rome, Italie 🧭
Aussi connu sous le nom: Obélisque de Macutean ou Panthéon
Provenance: Héliopolis
Hauteur: 6,34 m.
Les inscriptions: 1 colonne sur chaque 4 côtés

18 & middot Minerveo obélisque
Pharaon: Apris
Emplacement: Piazza della Minerva, Rome, Italie 🧭
Provenance: Saïs
Hauteur: 5,47 m.
Les inscriptions: 1 colonne sur chaque 4 côtés

19 & middot Agonalis obélisque
Pharaon: Domitien
Emplacement: Piazza Navona, Rome, Italie 🧭
Aussi connu sous le nom: Obélisque pamphilien
Provenance:
Hauteur: 16,53 m.
Les inscriptions: 1 colonne sur chaque 4 côtés

20 · obélisque de Sallustiano
Pharaon: Séti Ier, Ramsès II
Emplacement: Piazza Trinità dei Monti, Rome, Italie 🧭
Aussi connu sous le nom: Obélisque de la Trinità dei Monti
Provenance:
Hauteur: 13,91 m.
Les inscriptions: 3 colonnes sur chaque 4 côtés

21 · obélisque de Pinciano
Pharaon: Hadrien
Emplacement: Piazza Bucaresti, Rome, Italie 🧭
Aussi connu sous le nom: Berberini ou Monte Pincio
Provenance: Tivoli, Italie
Hauteur: 9,24 m.
Les inscriptions: 2 colonnes sur chaque 4 côtés

22 & middot obélisque Dogali
Pharaon: Ramsès II
Emplacement: Via della Terme di Diocleziano, Rome, Italie 🧭
Aussi connu sous le nom: Obélisque de Casanatese
Provenance: Héliopolis &rArr Rome
Hauteur: 6,34 m.
Les inscriptions: 1 colonne sur chaque 4 côtés

23 · obélisque de Matteiano
Pharaon: Ramsès II
Emplacement: Villa Celimontana, Rome, Italie 🧭
Aussi connu sous le nom: Obélisque de Celimontana
Provenance: Héliopolis &rArr Rome
Hauteur: 2,68 m.
Les inscriptions: 1 colonne sur chaque 4 côtés

24 & middot obélisque de Boboli
Pharaon: Ramsès II
Emplacement: Jardins de Boboli, Florence, Italie 🧭
Provenance: Héliopolis &rArr Florence
Hauteur: 4,87 m.
Les inscriptions: 1 colonne sur chaque 4 côtés

25 · obélisque de Bénévent
Pharaon: Domitien
Emplacement: Bénévent, Italie 🧭
Provenance: Bénévent
Hauteur: 4,87 m.
Les inscriptions: 1 colonne sur chaque 4 côtés

26 & middot obélisque du musée de Louxor
Pharaon: Ramsès III
Emplacement: Musée de Louxor, Louxor, Egypte 🧭
Provenance:
Hauteur: 0,95 m.
Les inscriptions: 1 colonne sur chaque 4 côtés

27 & middot obélisque Seti II
Pharaon: Séthi II
Emplacement: Grand Temple de Karnak, Egypte 🧭
Provenance: Karnak
Hauteur: 0,95 m.
Les inscriptions: 4 colonnes sur chaque 4 côtés

28 & middot obélisque d'Hermopolis
Pharaon: Nectanébo II
Emplacement: Londres 🧭
Provenance: Hermopolis &rArr Londres
Hauteur: 0,95 m.
Les inscriptions: 1 colonne sur chaque 4 côtés

29 · Obélisque d'Athribis
Pharaon: Ramsès II, Mérenptah, Séthi II
Emplacement: Posnan, Pologne 🧭
Provenance: Athribis &rArr Berlin &rArr Posnan
Hauteur: 3,00 m.
Les inscriptions: 3 colonnes sur chaque 4 côtés

30 · obélisque d'Urbino
Pharaon: Apris
Emplacement: Urbino, Italie 🧭
Provenance: Sais &rArr Rome
Hauteur: 3,00 m.
Les inscriptions: 1 colonne sur chaque 4 côtés

31 · obélisques d'Abou Simbel
Pharaon: Ramsès II
Emplacement: Assouan, Égypte 🧭
Provenance: Abou Simbel &rArr Assouan
Hauteur: 3,13 m.
Les inscriptions: 1 colonne sur chaque 4 côtés


    223 rois et dynastie ndash 19
    76 rois et dynastie ndash 19
    58 rois et dynastie ndash 19
    61 rois et dynastie ndash 18
    Abydos, Saqqarah et Karnak
    Temple funéraire de Ramsès II
    Temple funéraire de Ramsès III
Historiens antiques

    450 avant JC & ndash Histoires
    250 avant JC & ndash Aegyptiaca
    50 avant JC & ndash Bibliotheca Historica
    100 CE & ndash Contre Apion
    220 CE &ndash Chronographe
    325 CE & ndash Chronique
    380 CE & ndash Chronique
    800 CE &ndash Egloga Chronographai
    Probablement un faux (date inconnue)
    Transmission de Manéthon
    par Africanus et. Al.

d'accord &ndash Ancien Empire
Dynasties 3-6

MK &ndash Empire du Milieu
Dynasties 11-12

NK &ndash Nouveau Royaume
Dynasties 18-20

siroter &ndash Deuxième période intermédiaire
Dynasties 13-17

Thèbes &ndash La capitale du Sud

Memphis &ndash La capitale du Nord

Exemple &ndash l'original de Manetho Aegyptiaca a été perdu dans l'antiquité, et dans les siècles suivants, il a été remplacé par des Epitomes (résumés) par des partisans rivaux de l'histoire juive, égyptienne et grecque qui ont vu chaque partie essayer d'établir la vérité selon leur point de vue.

Vorlage &ndash De l'allemand pour prototype ou modèle, un vorlage est une version antérieure d'un manuscrit, dans ce cas une version antérieure du canon.

Recto et verso &ndash Recto est le de face côté et verso est le arrière côté d'un texte écrit ou imprimé.

Cartouche &ndash bande ovale renfermant un nom de pharaon

Hiératique &ndash forme cursive de l'écriture hiéroglyphique

Hyksôs &ndash forme grecque de ḥḳꜢ-ḫꜢswt ou « dirigeants de terres étrangères », se référant aux peuples qui ont migré et contrôlé des parties de l'Égypte pendant le SIP.

Temple funéraire &ndash où les dieux et le roi qui ont construit le temple étaient adorés.

Creative Commons
Licence

Tout le contenu de ce site Web est libre de copier, redistribuer et adapter sur tout support ou format, à condition que vous donniez le crédit approprié. Oui, cela inclut les images et les textes. Gardez les informations gratuites !


Textes hiéroglyphiques

Tout autour de l'obélisque, des textes hiéroglyphiques marquaient les noms des pharaons et des navires de guerre du dieu solaire. Le sommet des obélisques appelés pyramides ioniques était parfois recouvert de cuivre ou d'un autre métal qui captait les rayons réfléchis du soleil.

L'obélisque de la reine Hatchepsout à Karnack est l'un des obélisques les plus célèbres de tous. Il est situé au Temple d'Amon. C'est le plus haut d'Egypte avec une hauteur de 30 mètres et un poids d'environ 300 tonnes, et fait de granit rouge.

Vingt-neuf obélisques égyptiens sont connus pour avoir survécu jusqu'à ce jour, il y a aussi "l'obélisque inachevé" trouvé dans une carrière à Assouan. Les trois obélisques célèbres recréés à New York, Paris et Londres sont appelés ensemble l'Aiguille de Cléopâtre.

À l'époque des cultes prédynastiques, ces obélisques sont apparus comme les grandes pierres sacrées qui ont été placées au centre du temple et vénérées comme le dieu solaire Ra. Ces monuments symbolisent la stabilité et la force détenues par le dieu solaire Ra. Les Égyptiens croyaient que les rayons solaires apportaient une grande puissance au monde, même aux morts gisant dans des tombes, ce qui, à leur tour, profiterait à leur vie après la mort.

En dehors de l'Égypte, il existe également des obélisques égyptiens en Assyrie, en Éthiopie, à Rome, en Byzantine et en Colombie.


Préparation pour son rôle royal

Les égyptologues pensent que les inscriptions survivantes indiquent qu'Amenemhat I a nommé Senusret comme son co-régent environ dix ans avant son assassinat. Il s'agissait du premier exemple de nomination de co-régence en Égypte.

Dans son rôle de co-régent, Senusret a mené des campagnes militaires et a été immergé dans la politique de la cour royale. Cela l'a préparé à son éventuelle ascension sur le trône et l'a établi comme l'héritier incontesté du trône d'Amenemhat I.

"L'histoire de Sinuhe" raconte les événements qui ont conduit à l'accession au trône de Senusret I. Alors qu'il menait une campagne militaire en Libye, Senusret a appris l'assassinat de son père à la suite d'un complot au sein de son harem.

Senusret s'est précipité vers Memphis et a réclamé sa place en tant que deuxième pharaon de la 12e dynastie dans l'Empire du Milieu. En tant que pharaon, Senusret a adopté les mêmes processus de transition que son père avait introduits en nommant son fils Amenemhet II comme son co-régent.


Obélisque d'Héliopolis

Héliopolis (grekiska för Solstaden), på fornegyptiska Iunu, var en stad i forntidens Egypten, Bibelns On, cirka 8 kilometer nordöst om Kairo, med bland annat ett tempel helgat åt solguden Ra.. Ruinområdet kallas förger Tell in-och Tell in-och Matariya.Av staden finns idag inga synliga lämningar kvar, förutom en obelisk rest av Senusret I och en samling mindre stenmonument Historia. Obelisken härstammar från det antika Egypten där den äldsta obelisken är känd från Teti I:s tid omkring 2 900 f.Kr. Obelisker förekommer rikligt i Heliopolis och Luxor, där de är förknippade med kulten av Benben, den första kulle som skall ha höjt sig över havet i samband med världens skapande. [1]De högsta obeliskerna med en höjd av 30 mètres uppfördes under farao. 5 · Obélisque d'Héliopolis : Pharaon : Senusret I Lieu : Le Caire, Égypte 吝 Provenance : Héliopolis, Le Caire Hauteur : 20.40 m. Inscriptions : 1 colonne sur 4 côtés ⎊ Description : Érigé par Senusret I il y a plus de 4000 ans, c'est le plus ancien obélisque encore debout au monde, et soi-disant dans sa position d'origine En obelisk är en fyrkantig avsmalnande pelare med en pyramidformig topp. Den gamla egyptiska staden Heliopolis, strax norr om nuvarande Kario, helgades jusqu'à solguden Ra och innehöll många obelisker. Andra obelisker reste upp runt omkring i Egypten på platser som Thèbes, Memphis och Tanis Det här kan syfta på Heliopolis obelisker. Gud fördömde den avgudadyrkan som de här obeliskerna representerade. (Jeremia 43:10-13) Stenbrytning och transporteur. Hur obeliskerna tillverkades kan man få klarhet i genom att studera den största obelisken. Den ligger övergiven i närheten av Assouan i Egypten, där den höggs ut

Treillis chez Wayfair - Treillis dans tous les styles

Cleopatra's Needle est le nom populaire pour chacun d'une paire d'obélisques égyptiens antiques réérigés à Londres et à New York au cours du XIXe siècle. connexion avec la reine ptolémaïque Cléopâtre VII d'Égypte et avait déjà plus de mille ans de son vivant. Héliopolis (Égypte ancienne), également connue sous le nom d'Héliopolis à Augustamnica Héliopolis, Le Caire, une banlieue ou un quartier du Caire, en Égypte . Université d'Héliopolis au Caire Nouvelle Héliopolis Héliopolis (Liban), ville ancienne également connue sous le nom d'Héliopolis Syriaca, Héliopolis romaine ou Héliopolis en Phénicie à Baalbek moderne au Liban Héliopolis (banlieue d'Athènes) ou Ilioupoli, banlieue d'Athènes, Grèce

Héliopolis Obélis

  • Senusret I (moyen égyptien : zn-wsrt /suʀ nij ˈwas.ɾiʔ/) également anglicisé sous le nom de Sesostris I et Senwosret I, était le deuxième pharaon de la douzième dynastie d'Égypte. Il a régné de 1971 à 1926 av. BC), et était l'un des rois les plus puissants de cette dynastie. Il était le fils d'Amenemhat I. Senusret J'étais connu par son prénom, Kheperkare, ce qui signifie que le Ka de Rê est créé
  • Obélisque
  • Le seul obélisque égyptien encore debout dans sa position d'origine est celui de Senusret I (vers 1971-1926 avant notre ère) sur le site d'un ancien temple dédié au dieu solaire à Héliopolis
  • Héliopolis est une banlieue du Caire à environ 10 km du centre-ville, qui a été construite au début du 20e siècle comme un luxueux centre résidentiel pour les riches citoyens du Caire. Pratiquement rien ne reste des ruines qui se trouvent sous Héliopolis, autrefois une grande ville et centre religieux qui s'étendait sur l'ensemble de l'ancien

Style de citation de Chicago : Matson Photo Service, photographe. Egypte. Caire. Obélisque à Héliopolis.Égypte Héliopolis ville éteinte. Ville éteinte Heliopolis, aucune Hitta perfekta Heliopolis (Le Caire) bilder och redaktionellt nyhetsbildmaterial hos Getty Images. Välj mellan premium Héliopolis (Le Caire) av högsta kvalitet

Héliopolis (Egypte ancienne) - Wikipedi

  1. Héliopolis. Helioʹpolis ('Solstaden'), grekisk benämning på den gamla egyptiska kultorten Iunu, Bibelns On (12 av 84 ord) Vill du få tillgång jusqu'à hela artikeln? Testa NE.se gratis eller Logga in. Information om artikeln Visa Stäng. obélisque egyptien religion
  2. Obélisque d'Héliopolis Sir John Watson Bt de Neilsland et Earnock Photographie en Egypte. 23 décembre 2020 4 mars 2021 Terence (Terry) Murphy Laissez un commentaire. Historien d'Hamilton. Terence (Terry) Murphy. Tenant la photographie originale de Sir John Watson Bt de Neilsland et Earnock lors de sa tournée égyptienne v. 1898
  3. Héliopolis (z gr. Ἡλιούπολις lub Ἡλίουπόλις - miasto słońca egip. Iunu lub Junu - słupy, miasto słupów hebr. En arabe. مصر الجديدة = Misr al-Dżadida) - prastare miasto w starożytnym Egipcie nomyn Egipcie XIII, , centrum kultu Re, później Atuma-Re-Chepri i Re-Horachte, oraz miejsce ukształtowania.
  4. Ra et Héliopolis étaient puissants dans l'Ancien Empire. Bien que les dieux aient changé et que le pouvoir se soit également déplacé d'Héliopolis à Thèbes, qui est resté le centre religieux de l'Égypte jusqu'à la fin. Au cours de l'Empire du Milieu, nous voyons le pharaon Sésostris Ier de la douzième dynastie (vers 1900 avant notre ère) ériger un obélisque
  5. À Héliopolis, centre du culte solaire, on disait que l'oiseau benu se perchait sur la pierre benben, une sorte d'obélisque primitif, ou dans les branches d'un saule sacré. Lorsque les rois égyptiens régnèrent depuis trente ans, ils demandèrent à l'oiseau benu de renouveler sa force et sa vitalité (117)
  6. L'aiguille de la ville de New York a été érigée à Central Park, juste à l'ouest de (The Metropolitan Museum of Art) le 22 février 1881. Elle a été sécurisée en mai 1877 par un juge.

Egypte - Al-Matariyyah - Ancienne Héliopolis. Obélisque de Sésostris I . Få förstklassiga, högupplösta nyhetsfoton på Getty Image Héliopolis, l'une des plus anciennes villes égyptiennes et le siège du culte du dieu solaire, Re. C'était la capitale du 15ème nome de la Basse-Égypte, mais Héliopolis était un centre religieux plutôt que politique. Au cours du Nouvel Empire (ch. 1539-1075 av. J.-C.) son grand temple de Re était secon

Héliopolis fait à l'origine référence à une zone qui couvre les régions d'Ain Shams, d'Al-Matariyyah et de Tel Al-Hisn. Dans les temps anciens, c'était le siège principal du culte du soleil, d'où son nom, qui signifie ville du soleil en grec. Héliopolis contient maintenant le premier obélisque du temple encore dans sa position d'origine . Les obélisques ont été érigés vers 1450 avant notre ère sous la commission de Thoutmosis III dans la 18e dynastie du Nouvel Empire (Brier, 2002, 48). Téléchargez toutes les photos et vecteurs libres ou libres de droits. Utilisez-les dans des conceptions commerciales à vie, perpétuelle. . font l'objet de nombreux débats. La plupart des hypothèses sur ce centre du culte solaire sont basées sur des objets décontextualisés comme des obélisques à Londres, New York, Rome et d'autres endroits, ainsi que sur l'obélisque encore debout de Sésostris I, à Matariya. La zone du temple est menacée par les décharges d'ordures modernes

Les Obélisques d'Héliopolis - Archéologie Magazin

Aujourd'hui, le seul vestige physique significatif d'Héliopolis est un seul obélisque restant. Cependant, l'héritage d'Héliopolis n'est pas encore éteint. Son ancien nom grec est toujours le surnom d'un quartier moderne du Caire. Les vestiges physiques d'Héliopolis se trouvent à l'étranger, avec une forte concentration à Rome Le plus grand des temples des pharaons égyptiens, le temple du soleil d'Héliopolis, est au cœur de la vie quotidienne palpitante de la mégapole du Caire. Sa survie est menacée par la construction informelle, l'élévation du niveau des eaux souterraines et l'émergence de décharges. Le musée à ciel ouvert consacré au site archéologique d'Héliopolis avec ses temples, ses maisons et ses tombes, le Lire la suitemusée de la. L'obélisque et le solstice : le cadran solaire de la place Saint-Pierre En 1817, le pavé de la place Saint-Pierre était incrusté d'une rose des vents et d'un cadran solaire. L'ombre portée par l'obélisque marque les mouvements du soleil à midi sur les signes du zodiaque : et sur les deux disques aux extrémités on peut observer les deux solstices, celui d'été et celui d'hiver (Geografika, 17, I , 27) På Strabons tid hade Heliopolis brume sin betydelse och låg delvis öde. I dag täcker byn al-Matariyya delar av det område där den forntida staden låg, och allt som finns kvar av dess prakt är en obelisk av röd granit från Sesostris I:s tid. Obélisque d'Andra de Heliopolis står nu i New York, Londres et Rom L'obélisque d'Héliopolis, 1878 Le plus ancien obélisque égyptien existant, cet exemple date du règne du roi de la 12e dynastie Senusret I, qui a régné de 1971 à 1926 av.

Héliopolis, Egypte - Wikipedi

  1. eral plus dur que le granit pour tailler l'obélisque. Ils ont également utilisé de nombreuses techniques de construction créatives pour libérer l'obélisque du substratum rocheux, car ils ont creusé de petites cavités dans la roche et ces cavités étaient remplies de copeaux de bois.
  2. frontières istratives dont les racines remontent à l'unification par Ménès (vers 3 100 av. J.-C.). Dans la mythologie égyptienne, son nom était lunu, signifiant « pilier » et on pensait que c'était l'emplacement du « monticule de la création » d'où le monde est sorti des eaux.
  3. Obélisque d'Héliopolis, connu dans la Bible sous le nom d'On, en Égypte. Lithographie couleur de Louis Haghe d'après David Roberts, 1848. Mots-clés des collections iconographiques : David Roberts Louis Haghe. Ligne de crédit : ce fichier provient de Wellcome Images, un site Web exploité par Wellcome Trust, une fondation caritative mondiale basée au Royaume-Uni

Obélisque — Wikipedi

Dina lagerbilder är klara. Ladda ner alla gratis eller Royaltyfria foton och vektorer. Använd dem i kommersiell design sous livstid, eviga och globala rättigheter. Dreamstime är världens största stock photography-community Héliopolis (/ ˌ h iː l iː ˈ ɒ p oʊ l ᵻ s / grec : Ἡλιούπολις, Hēlioúpolis, ville du soleil ou ville d'Hélios égyptien : ỉwnw) était l'une des plus anciennes villes de l'Antiquité L'Egypte, la capitale du 13ème ou Nome Heliopolite de Basse-Egypte.Il se trouve maintenant dans la banlieue d'Ayn Shams (arabe : شمس ‎‎, lit. Puits du soleil) à l'extrémité nord-est de l'obélisque d'Héliopolis du Caire, Egypte, gravure de Voyage d'Egypte et de Nubie , Tome I, planche XXXIX, par Frederic-Louis Norden Paris. Obélisque, Héliopolis, Egypte, c1890. Le plus ancien obélisque égyptien ancien existant, l'exemple d'Héliopolis a été érigé par le 12e. Beth-shemesh] Probablement Héliopolis ou On. La référence du v. est au temple du soleil, à la ville appelée par les Grecs Héliopolis (ville du soleil), à environ six milles N.E. du Caire. Le temple avait devant lui une allée d'obélisques, dont l'un reste in situ. Il a été érigé par Thothmes III (vers 1500 av. J.-C.) Många av de otaliga obeliskerna som en gång ställdes upp här fördes bort redan sous antiken, t.ex. jusqu'à Alexandrie för att ge den nya ptolemeiska metropolen en faraonisk prägel eller jusqu'à Rom där en av obeliskerna från Heliopolis står uppställd på Piazza del Popolo

Obélisque de Sésostris Ier à Héliopolis - Le Caire / Sesostris Ier obélisque à Héliopolis - Le Caire Colonnes papyriformes du Nouvel Empire à Héliopolis - Le Caire / Colonnes papyriformes à Héliopolis Nouvel Empire - Cair Héliopolis était une ville majeure de l'Egypte ancienne Obélisque te Heliopolis en een gezicht op de Pilaar van Pompeius te Alexandrië L'obélisque d'Héliopolis et le pilier de Pompée à Alexandrie (objet titre op), RP-F-2001-7-1549-29.jpg 4 928 × 3 900 2,2 M Anglais : L'obélisque Flaminio — debout sur la Piazza del Popolo, à Rome. Il s'agit d'un ancien obélisque égyptien créé pour Seti I—Ramsès II, originaire d'Héliopolis (Egypte). Il a été apporté à la Rome antique par Auguste en 10 avant notre ère, avec l'obélisque de Montecitorio, et érigé sur la colonne vertébrale du Circus Maximus. Il a été trouvé avec l'obélisque de Lateranense en 1587 en deux morceaux et érigé par le pape.

Les obélisques de l'Egypte ancienne - Pharaon

Obélisque de Deggali Cet obélisque appartient à Ramsès II. Sa hauteur atteint 6,34 mètres et il a été installé dans les Thermes Diccolitans. C'était l'un des obélisques jumeaux d'Héliopolis, mais les autres ont été érigés dans le jardin Popopli à Florence, en Italie. Cet obélisque a été transféré au temple d'Isis dans la ville anglaise : Héliopolis (grec : Ἡλίου πόλις ou Ἡλίουπόλις), était l'une des plus anciennes villes d'Égypte et la capitale du 13e nome de Basse-Égypte. Son nom fait également référence à une banlieue moderne sans rapport du Caire, également connue sous le nom de مصر الجديدة, Masr al-gidīdah (littéralement la Nouvelle Egypte). 37-41 après JC) l'avait amené à Rome et élevé dans son cirque, qui plus tard a été nommé d'après Néron ici il a été dédié à Auguste et Tibère comme il est indiqué sur son piédestal. Guide de Rome. Parmi tous les obélisques qui décoraient l'ancienne maîtresse du monde, celui-ci. Lambda, Héliopolis. Également signifié par la lettre grecque d'où ils tirent leur surnom, le quatuor tchèque Le meilleur essai argumentatif pour le mariage homosexuel présenté de manière complète et impartiale, spécialement pour les étudiants et les hommes d'affaires occupés. The Obelisk vous aide grandement à trouver votre rythme sur The Ancient Obelisk. L'image ci-dessus provient d'Héliopolis qui était le nom grec de l'hébreu Beth-shemesh. Il a été érigé par Senwosret I d'Égypte, 2000 av. L'ancienne Héliopolis était située à 8 miles au nord-est du Caire moderne et était mondialement connue comme la ville égyptienne de la science

obélisque. obélisque (grekiska obeliʹskos, diminutivform av obeloʹs 'stekspett'), jusqu'à sin genomskärning fyrkantig, uppåt avsmalnande stenpelare, upptill avslutad av en liten pyramide. Stående parvis prydde obélisqueer fasaderna jusqu'à fornegyptiska tempel. De är oftast monolitiska (huggna i ett stycke) och av granit L'obélisque avait été érigé par Psammetichus II (Psametik II), régna 594-589 avant notre ère, comme l'un d'une paire d'obélisques, dédié au dieu soleil au sanctuaire de Re à Héliopolis. Il a été retiré d'Héliopolis par Auguste, expédié à travers la Méditerranée et réérigé dans le nord du Campus Martius 10-9 BCE comme un seul obélisque, également dédié au soleil Hitta perfekta Heliopolis Ancient Egypt bilder och redaktionellt nyhetsbildmaterial hos Getty Images. Välj mellan premium Héliopolis Egypte ancienne av högsta kvalitet

S:t Peterskyrkan, dess obélisque et dess ursprun

Héliopolis était une ville majeure de l'Egypte ancienne. C'était la capitale du 13ème Nome (Héliopolite) de la Basse Egypte et un centre religieux majeur. Il est maintenant situé à Ayn Shams, une banlieue nord-est du Caire. Héliopolis était l'une des plus anciennes villes de l'Egypte ancienne, occupée depuis la période prédynastique. Il s'est considérablement développé sous l'Ancien et le Moyen Empire mais est aujourd'hui en grande partie détruit, son. Héliopolis ne possède actuellement qu'un seul obélisque. Le temple de Karnak à Thèbes, qui est devenu le plus grand temple de l'histoire du monde, en comptait une douzaine. Deux ont été érigés par Thoutmosis Ier, le père d'Hatchepsout. Sous son règne, Hatchepsout en fit construire quatre, et son neveu, Thoutmosis III, en fit construire six Héliopolis, ou On en copte, était la capitale du 13e nome de Basse-Égypte. À l'époque de l'Ancien Empire, la ville était un centre d'astronomie, comme en témoigne le titre de son grand prêtre, wr-m3w, chef des observateurs ou plus grand des voyants. Ce titre était détenu par Imhotep pendant le règne du roi de la 3e dynastie. Djoser Netjerikhet, et date plus tôt du règne de Khasekhemwy dans la 2e dynastie

Från Egypten till städer runt om i världen — Tour de Garde

  1. Lambda, Héliopolis. Également signifié par la lettre grecque d'où ils tirent leur surnom, le quatuor tchèque écrit un excellent essai. L'obélisque vous soutient fortement dans votre rythme
  2. Obélisque de Senusret - Héliopolis | GodElectric.org. 960 x 1842 jpeg 84 Ko. fr.wikipedia.org. Piazza del Popolo — Wikipédia. 220 x 293 jpeg 20 Ko. pharaon.se. Les obélisques de l'Egypte ancienne - Pharaoh.se. 1053 x 1554 jpeg 95 Ko. www.ancientegyptfoundation.org. Aiguille de Cléopâtre. 629 x 1000 jpeg 206 Ko
  3. Le plus ancien obélisque du temple encore dans sa position d'origine est l'obélisque de granit rouge de 20,7 m de haut de 120 tonnes de Senusret I de la XIIe dynastie à Al-Matariyyah, dans la partie d'Héliopolis. L'obélisque symbolisait le dieu solaire Ra, et pendant la brève réforme religieuse d'Akhenaton, on a dit qu'il s'agissait d'un rayon pétrifié d'Aton, le disque solaire
  4. Jan 18, 2015 - BPLDC no. : 08_04_000004 Titre de la page : Heliopolis Collection : Tupper Scrapbooks Collection Album : Volume 26 : Basse Égypte. Pyramides. Appelez non. 4098B.104 v26 (p. 3) Créateur : Tupper, William Vaughn Description : Page d'album contenant une photographie de l'obélisque d'Héliopolis en Égypte et des informations annotées
  5. Mataria eller Al-Matariyyah (arabiska : المطرية) är ett distrikt öster om Nilen i norra delen av Kairos utkanter, Egypten.

L'obélisque d'On, (Héliopolis), Egypte. Francis Frith (anglais, 1822 - 1898) 19,8 × 15,8 cm (7 13/16 × 6 1/4 in.) 84.XO.1180.155. Les images Open Content ont tendance à être de grande taille. Pour éviter les frais de données potentiels de votre opérateur, nous vous recommandons de vous assurer que votre appareil est connecté à un réseau Wi-Fi avant de télécharger L'obélisque de Montecitorio (italien : Obelisco di Montecitorio), également connu sous le nom de Solare, est un ancien obélisque égyptien en granit rouge de Psammetichus II (595-589 avant JC) d'Héliopolis.Apporté à Rome avec l'obélisque Flaminio en 10 avant JC par l'empereur romain Auguste pour être utilisé comme gnomon du Solarium Augusti, il se trouve maintenant sur la Piazza Montecitorio.. Trouvez le parfait photo stock obélisque d'héliopolis. Vaste collection, choix incroyable, plus de 100 millions d'images RF et RM abordables et de haute qualité. Pas besoin de s'inscrire, achetez maintenant Ni le Temple ni l'obélisque déchu n'existent actuellement. Ils ont probablement été pillés et utilisés pour les pièces d'une autre architecture. Un obélisque reste seul. Un petit parc a été récemment aménagé autour de l'obélisque, et est illuminé la nuit. Stats : Lieu : Héliopolis, Le Caire, Égypte Pharaon : Sesostris I (règne 1972-1928 av.

Aiguille de Cléopâtre — Wikipedi

L'obélisque est originaire d'Héliopolis, le centre du culte solaire, et est devenu plus tard une caractéristique régulière des temples dans toute l'Égypte. Les plus célèbres sont ceux érigés par paires devant les pylônes des temples du Nouvel Empire et plus tard de l'Obélisque d'Héliopolis. 1839. Titre supplémentaire : Obélisque d'On. Noms Brockedon, William, 1787-1854 (Auteur) Roberts, David, 1796-1864 (Artiste) Haghe, Louis, 1806-1885 (Lithographe) Collection. Egypte et Nubie. Dates / Origine Date de publication : 1846 - 1849 (approximative) Lieu : Londres Éditeur : F.G. Emplacements de la bibliothèque de la lune Division de recherche générale L'ancien site d'Héliopolis se trouve à l'extrême nord-est du Grand Caire, dans un district connu sous le nom de Mataria, ou Matariya. Pendant des années, il était la plupart du temps si isolé que les touristes visitaient rarement le site. Bien sûr, tout ce qui était vraiment là pour eux était un obélisque de granit rouge appartenant à Senusret I (bien que le plus ancien d'Égypte qui se tenait à l'origine avec son jumeau devant le temple d'Amon. 20-nov-2019 - Obélisque, Héliopolis, Égypte , C1890 Tirage photographique par Newton & Co. Trouvez l'art que vous aimez et achetez des tirages d'art, des photographies, des œuvres d'art encadrées et des affiches de haute qualité sur Art.com. Satisfaction garantie à 100 % L'obélisque du temple de Re-Atum, généralement appelé l'Héliopolis obélisque pour plus de commodité, est situé à Al-Mataririyyah, en Egypte, au Caire, debout dans sa position d'origine. Érigé par Senuret I de la XIIe dynastie, c'est l'un des obélisques les plus étonnants au monde, car c'est le seul vestige survivant d'Héliopolis, l'une des plus anciennes villes d'Egypte, située aux portes du Caire.

Héliopolis - Wikipédia

Detta är en lista över Roms obelisker.. Från 1500-talet jusqu'à 1900-talet obelisker har tretton repose i Rom.Under 1500-talet reste fyra obelisker, sous 1600-talet två, sous 1700-talet tre, sous 1800-talet två och sous 1900-talet lät Mussolini resa två obelisker. En av de mest kända är Vatikanobelisken, vilken uppställdes på Petersplatsen under påve Sixtus V år 1586 Télécharger Image de vues égyptiennes Héliopolis (Matariyeh). L'obélisque d'Héliopolis. Gratuit pour un usage commercial, aucune attribution requise. Titre de : Catalogue de photographies & diapositives [1936 ?]. Légende au négatif : L'obélisque d'Héliopolis. Date des cartes Matson LOT. Don Maison Episcopale 1978. Daté : 01.01.1900. Sujets : egypte, heliopolis ville eteinte, negatifs secs. La mystérieuse pierre de Benben : Une pierre en forme d'obélisque qui symbolisait le monticule primitif de la création à Héliopolis. 15 septembre 2016 David Goran. The Benben stone is an object found in the mythology of ancient Egypt Heliopolis Obelisk, Egypt Creator Not Known Contributor Gifford M. Mast Date Created and/or Issued [Date not indicated] Publication Information Underwood & Underwood Contributing Institution UC Riverside, California Museum of Photography Collection Keystone-Mast Collection Rights Informatio Story: Seti I decorated three sides of this obelisk, while his son Ramses II carved the fourth and erected the obelisk in the sun temple at Heliopolis, a capital of ancient Egypt

Heliopolis and Its Obelisk . DOI link for Heliopolis and Its Obelisk. Heliopolis and Its Obelisk book. By James Baikie. Book Egyptian Antiquities in the Nile Valley. Click here to navigate to parent product. Edition 1st Edition. First Published 1932. Imprint Routledge. Pages 5. eBook ISBN 9781315123424 The name of the stone is derived from the Egyptian word 'weben', which means 'to rise'. The same is true of the benu-bird (a kind of heron, the Greek Phoenix), a manifestation of Atum, the god of Heliopolis. Historically speaking, the benben-stone was the predecessor of the obelisk and perhaps also of the pyramid and pyramidion Find heliopolis obelisk stock images in HD and millions of other royalty-free stock photos, illustrations and vectors in the Shutterstock collection. Thousands of new, high-quality pictures added every day


Contenu

The name, Mataria, (30° 7'46.08"N 31°18'26.94"E) is thought to come from the Latin word Mater which means 'mother', and is from the presence of the 'tree of the Virgin Mary' in this district.

Mataria, with the nearby Ain Shams district, had a notable history during Egypt's Pharaonic period as a part of ancient Heliopolis. The district has archaeological sites of the period, some only recently discovered, beneath its current structures. [1] In ancient Roman times Heliopolis belonged to the Augustamnica province. Legend tells of the Christian Holy Family sheltering under a tree in Heliopolis, presently known as 'the tree of the Virgin Mary', [2] now with the Chapel of the Virgin in Mataria. [3]

The French naturalist Pierre Belon du Mans mentions visiting Mataria in his 1547 journey to Egypt. [4] Mataria once had the villas of prominent people. The famous Egyptian poet Ahmed Shawqi lived in a villa he named ‘Karmet Ibn Hani’ or Ibn Hani’s Vineyard كرمة ابن هانىء here, near the palace of the Khedive Abbas II at Saray El-Qobba, until his exile from Egypt at World War I. [5]

Historic elements Edit

The El Masalla area of the district contains the ancient Masalla Obelisk, or Misalla (Arabic: المسلة ‎, trans. obelisk), one of the Pharaonic era obelisks that still remain in Egypt. [6] It is the only surviving element of Heliopolis standing in its original position, and of the great Temple of Re—Atum constructed by Pharaoh Senusret I (1971 BCE—1926 BCE) of the Twelfth Dynasty. [7] The 68 ft (20.73 m) tall red granite obelisk weighs 120 tons—240,000 pounds (110,000 kg).

A pink granite megalithic colossus statue, with features resembling those of the Pharaoh Ramesses II, was found in El Matareya in 2006, weighing five tons—11,023 pounds (5,000 kg). It was at the ruins of a sun temple dating back to the reign of Ramses II (reigned 1279 BCE—1213 BCE), at the site of later Souk El-Khamis.

The underground tombs of High Priests of Re of the Sixth Dynasty (2345 BCE—2181 BCE) were found in the southeast corner of the Re-Atum Temple archaeological site in El Matareya. [8] The Necropolis of Heliopolis, 3 miles (4.8 km) east of the Masalla obelisk in El Matareya, dates from the Middle Kingdom (c. 2055 BCE—1550 BCE) and New Kingdom (c. 1550 BCE—1069 BCE). [9] A domed tomb made for a priest during the Twenty-sixth Dynasty (c. 685 BCE—525 BCE), was discovered under a construction site in 2004. Many funereal small figure statues were found inside (over 400), and hieroglyphic writing was on the tomb's walls from the 7th century BCE. [1]

In March 2017, the Egyptian-German team of archaeologists unearthed an eight-meter 3,000-year-old statue that included a head and a torso thought to depict Pharaoh Ramses II. According to Khaled El-Enany, the Egyptian Antiquities Minister, the statue was more likely thought to be King Psammetich I. Excavators also revealed an 80 cm-long part of a limestone statue of Pharaoh Seti II while excavating the site. [10] [11] [12] [13]

Pilgrimage site Edit

A sycamore tree within the suburb, known locally as the Tree of the Virgin, has been a place of pilgrimage for Coptic Christians for many centuries, who come to pray by it or touch it, believing that it will heal illness. [14] According to local beliefs, the Virgin Mary and Saint Joseph stopped at El Matareya (then a small village) when they fled into Egypt. Mary rested against the tree and a spring of water sprang up near it for Mary to wash the infant Jesus. For many years its bark was taken by Christians in the belief that it had miraculous properties. [15] Next to the tree is a small chapel. [16]

  • Desert Research Center, established by Laszlo Almasy. of Engineering, Helwan University
  • National Urology Institute of Egypt
  • Mataria Teaching Hospital

The western part of Mataria, within the industrial area of Musturud along the Ismailia canal, is the location of oil companies (Shell, Misr Petrol, and General Association of Oil in Egypt), and food industries (“Bisco Misr” and “Misr lil Albaan”). [17] [ dead link ]


'An Ancient Obelisk at Matarea, Formerly Heliopolis', Egypt, 1801. Artist: Thomas Milton

Your Easy-access (EZA) account allows those in your organization to download content for the following uses:

  • Essais
  • Échantillons
  • Composites
  • Dispositions
  • Rough cuts
  • Preliminary edits

It overrides the standard online composite license for still images and video on the Getty Images website. The EZA account is not a license. In order to finalize your project with the material you downloaded from your EZA account, you need to secure a license. Without a license, no further use can be made, such as:

  • focus group presentations
  • external presentations
  • final materials distributed inside your organization
  • any materials distributed outside your organization
  • any materials distributed to the public (such as advertising, marketing)

Because collections are continually updated, Getty Images cannot guarantee that any particular item will be available until time of licensing. Please carefully review any restrictions accompanying the Licensed Material on the Getty Images website, and contact your Getty Images representative if you have a question about them. Your EZA account will remain in place for a year. Your Getty Images representative will discuss a renewal with you.

By clicking the Download button, you accept the responsibility for using unreleased content (including obtaining any clearances required for your use) and agree to abide by any restrictions.


Egypt authorities blame destroyed archaeological sites on citizens' 'lack of cultural awareness'

CAIRO — The Arab Al Hosn area in el-Matariya, in the northern region of Greater Cairo, is an archaeological site that includes the ruins of a temple of the New Kingdom that dates back to the era of the Ramesses kings. The temple was rebuilt by King Ramesses II from the 19th dynasty. Ramesses III, IV, IX and even XI also contributed to the temple.

The temple contains the remains of gates, columns made of papyrus and mud bricks, as well as a fixed gate that belonged to the high priest who was in charge of the temple of the sun in the city of Heliopolis. In addition, the painting of Neb-Ma'at-Ra, the son of King Ramesses IX, with its brightly colored carvings that remain still, is found here.

Despite the historical value of these antiquities, the state is neglecting the site and leaving it at the mercy of drug dealers, thieves and vandalism, as public drilling and excavation works are carried out underneath and in the vicinity of homes in the area.

The obelisk of Senusret I, which dates back to the 12th dynasty, is surrounded by garbage and the slums of the poor, hiding its archaeological features, as dust covers the Pharaonic inscriptions.

In March 2014, the Archaeologist Rebels movement launched a fierce campaign to save the Arab Al Hosn area in el-Matariya, stressing the significance of its relics and calling on officials to save the archaeological site.

Mahmoud Afify, the head of the Ancient Egyptian Antiquities Sector at the Ministry of Antiquities, told Al-Monitor, “The Ministry of Antiquities faces a major crisis in the Arab Al Hosn area given the security chaos, as people have been vandalizing the archaeological site and garbage is found everywhere. There has been coordination between the Ministry of Antiquities, the governor of Cairo and the Interior Ministry to put forth a plan and a security study to end all acts of vandalism without the need to clash with the area’s residents, as some of them are destroying artifacts and engaging in excavation works at the site.”

He said, “The Ministry of Antiquities deployed guards and inspection patrols following the January 25 Revolution because of the spread of security chaos in the area, in an attempt to prevent theft and the destruction of ruins. Indeed, many tickets were issued against people who violated the laws to this effect.”

Afify added, “The ministry is planning to clean up the area to take advantage of the antiquities that lie in the heart of Cairo, to make it a tourist attraction."

Gharib Sunbul, the chairman of the Ministry of Antiquities’ central administration for maintenance and restoration, said in a press statement Sept. 4 that the administration suspended its work to restore the ruins in Arab Al Hosn given the encroachments on part of the area’s residents. He called upon the governor of Cairo, Galal Said, to assist them in preserving the relics of the Arab Al Hosn area and to remove the garbage at the site.

“The Ministry of Antiquities alone, without the help from the governor and the residents, will not be able to prevent vandalism of antiquities,” Sunbul said in the same statement.

For his part, former head of the Egyptian Antiquities Sector Youssef Khalifa told Al-Monitor, “The problem of the Arab Al Hosn area is the kinds of people who live in the area, as they lack cultural awareness about the significance of the ruins and the need to preserve them, leading to piles of garbage around the relics. The local authorities ought to get rid of the trash accumulated at the site.”

“The second problem is the excavations inside the area and the absence of any restoration operations for the relics that are damaged as a result of moisture and acts of vandalism,” he said.

Khalifa called for a collaboration between the Ministry of Tourism and the Ministry of Antiquities to develop the area into a tourist attraction, to increase national income. He stressed that the acts of vandalism of the ruins in Arab Al Hosn area have increased following the January 25 Revolution and the security chaos that ensued. He suggested the organization of an awareness campaign to educate people on the significance of the site and how to benefit from it as a source of income.

About the idea to move the site’s relics to another location as suggested by the Arab Al Hosn residents, Khalifa said, “Despite acts of vandalism, the ruins cannot be moved as they would lose their historical value [when displayed in] another place, especially as they are part of the ancient city of Heliopolis with its obelisks and temples.”

For her part, Monica Hanna, an Egyptologist at the University of Berlin, said on June 20, 2013, that the Arab Al Hosn area in el-Matariya has been subjected to deliberate acts of vandalism and destruction at the hands of land mafias (in reference to those who encroach on the state’s land) and outlaws. She also said that the gates in the Ramesses temples are being destroyed by those who seek to raze the ruins and temples in order to use the land to develop residential buildings.

She called on all social institutions concerned with the preservation of world heritage sites to work on reviving the glory of the area and to help protect one of the most important cultural heritage sites in Cairo and the world.

In a statement to Al-Monitor, the secretary-general of the Independent Association of Antiquities — which is affiliated with the Egyptian Archaeologists' Syndicate and which was formed by a number of activists and archaeologists — Omar el-Hadry, criticized the Ministry of Antiquities. “The ministry has been lax in dealing with vandals and does not have a plan to deal with the crisis of the archaeological site in the Arab Al Hosn area since before the January 25 Revolution in 2011.”

Hadry added, “The residents of the area are digging up and vandalizing antiquities, as the ministry turns a blind eye to the situation, complaining from a limited allocated budget. Under this pretext, it has been refraining from cleaning up this significant archaeological site with Pharaonic treasures, leaving it exposed to theft, negligence and garbage. The ministry’s officials have long highlighted the importance of these relics, which prompted the residents of the area to strike deals with private excavation companies to dig up and sell relics without any reservation."

Hadry called upon the army and security forces to clean up the Arab Al Hosn area, give it a facelift and turn it into a reputable archaeological site, without resorting to the ministry that fails to preserve Egypt’s heritage.


Obelisk of Senusret I, Heliopolis - History

About The Site:
Needless to say, St. Peter's Square ( Piazza San Pietro ) is the large circular plaza located in front of St. Peter's Basilica in the Vatican City. Current St. Peter's Square was designed by Giovanni Lorenzo Bernini, and completed in 1667, have a width of 200 meters, depth is 165 meters, surrounded by the columns of the corridor. The obelisk is at the center of square.
We can see the panoramic landscape of the square from the top of Basilica, which was designed by Michelangelo Buonarroti. It's worth to toil up to the Cupola (Dome). Although we can use the elevator until the middle way, but it's always crowded, and we must climb the narrow staircase of 320 steps after getting off the elevator. So, I walked up to the top without using the elevator.

How To Get There:
The entrance of Vatican City is about 400 meters south of Ottaviano Station on Metro Line "A". We wouldn't lose the way because many people are walking toward the Vatican City. Among them, some people are heading to the ticket office of Vatican Museum. In such a case, we should proceed in the opposite direction of the line along with the wall of Vatican City, then we can see the entrance. The obelisk majestically stands at the center of the square.
If we see the obelisk only, we may visit here at any time. However I recommend to climb up to the Cupola of St. Peter's. But we will receive the security inspection, and the people make a long waiting line in the daytime. So, visiting early in the morning is better. Also, visiting Vatican Museums is recommended. The admission ticket for the Museums, and the Sistine Chapel ( Cappella Sistina ) where there are the "Last Judgment" and the ceiling paintings is a set, and is available on the day. However, it takes more than 2 hours waiting line to obtain it, so purchasing online is recommended.

About The Obelisk:
The Provenance: The provenance of this obelisk is not well clarified.
According to one source, " The Natural History " authored by Pliny the Elder ( Plinius ) (An ancient Roman natural historian in AD 1st century), Nuncoreus, a son of Pharaoh Sesostris I (or Kheperkare Senusret I) (Pharaoh of Middle Kingdom, 12th Dynasty, reigned in 20th century BC) erected a pair of obelisk (2 obelisks) at the Temple in Heliopolis in token of his thanks for having recovered from blindness. One another obelisk (100 cubits high) still remains. [The Natural History, Volume 36, Chapter 15]
However, The stories in "The Natural History" is often a fake, but contains a lot of interesting fantastic stories. Hence we cannot acknowledge all the contents are fact, and must handle this carefully.
"The Natural History" doesn't refer to the location where the (pair of) obelisks were erected, and "Nuncoreus" doesn't exist in the history.
On the other hand, " Histories " (" historiai ") authored by Herodotus (An ancient Greek historian in 5th century BC), King Pheron (Pharaoh Pheros ) erected a pair of obelisk (2 obelisks) at the Temple in Heliopolis in token of his thanks for having recovered from blindness. [Histories, Volume 2, Section 111]
Since these stories are quite similar, Pliny the Elder might have copied from Herodotus' "Histories".
Pheros may be a common noun as the spelling of "pharaoh" and "pheros" are similar and this might be a derivative of "pharaoh".
According to another source, "The obelisk was quarried in Aswan in the era of Amenemhet II (Middle Kingdom, 12th Dynasty, 20th century BC), and erected at the Temple of Sun in Heliopolis.

However, the critical questions exist. This obelisk does not have the usual hieroglyph. It's hardly to believe the obelisk without hieroglyph was made in the time of Middle Kingdom, 12th Dynasty, in 20th century BC. It's also hardly to believe that Ramses II (13th century BC) overlooked it, and didn't make it as his own obelisk. Also, the current obelisk in Heliopolis has hieroglyph, but the Pharaoh name is Senusret I (Sesostris I), not Nuncoreus.

In anyway, this obelisk was brought to Alexandria and erected at the Julian Forum in Alexandria by Gaius Cornelius Gallus, the first Roman prefect of Egypt under Octavianus (the first Roman Emperor Augustus [reigned 27 BC - AD 14]), and was taken by Roman Emperor Caligula in AD 37, for Rome, and erected it as a spina of the Caligula Circus, later the Nero Circus ( Circus Gai et Neronis , or the Vatican Circus).


DIVO CAESARI DIVI IVLII F. AVGVSTO
TI. CAESARI DIVI AVGVSTI F. AVGVSTO
SACRVM
Figure 2: Latin Inscription at bottom of west-side SANCTISSIMAE CRVCI SYXTVS V PONT MAX
SACRAVIT E PRIORE SEDE AVVLSVM
ET CAESS AVG AC TIB I L ABLATVM M D LXXXVI
Figure 3: Latin Inscription at top of west-side
Then the Vatican Circus fell into abandonment, but the obelisk kept standing. In 1506, the transportation to the new square (St. Peter's Square) in front of St. Peter's Cathedral (the construction started in 1506) has once planned, but not done at that time.
Then Pope Sixtus V [reigned in late 16th century] directed the obelisk to be re-erected at the center of the St. Peter's Square, and the work was done in 1586. (The St. Peter's Square was completed in 1667).
Of particular note is this obelisk has never toppled since it was erected in AD 37 [although it was slightly relocated by Pope Sixtus V], in spite of all other obelisks in Rome have fallen down in the Middle Ages.

This obelisk is 25.37 meters high (*1) for obelisk itself.
(*1) The Complete Temples of Ancient Egypt, Richard H. Wilkinson.

The Inscription in Latin: As mentioned above, this obelisk is known as "no inscription". However, I have recently noticed that the someting are inscribed on top and bottom of the west-side, and bottom on the east-side of the obelisk.
With regard to the bottom of west-side, the website "Roman Monographs" by Andrea Pollet introduces this inscription. According to this site, the inscription says "Sacred to Augustus, and to Tiberius, Son (successor) of Augustus" in Latin.
Further to this, according to the book entitled "The Architecture of Alexandria and Egypt, C. 300 B.C. to A.D. 700" (by Judith McKenzie), this Latin inscription was originally engraved as "the obelisk was erected in the Forum Julium [which was in Alexandria or Nikopolis] by Cornelius Gallus in 30 BC", but later changed to the current letters.

Then, I actually visited in 2017 and tried to take a picture of west side of the obelisk. I assumed if the sunshine hits the front surface of the inscription, the inscription would become difficult to read. I thought when the sun was on the south side and the sun slightly hit the west side, the sun rays obliquely hit it and the inscription would be sharp. On May 9th, 2017, I went to the site at an appropriate time and captured the moment when the sun ray hits slightly.
Figure 2 is the bottom of west side. Although it's hardly readable at the far right, but other parts it can read quite clearly the inscription. By my eyes, I couldn't quite confirm the old (former) inscription Mackenzie claims. But, there are scattered traces of unnatural round dots around the current inscription. An old inscription may emerge when connecting these points with lines.
Figure 3 is the top of west side which was taken with using a telescopic lens. Looked the picture, unexpectedly a clear inscription remained, and I could read the whole sentence including Roman numeral M·D·LXXXVI (1586).
The book "The Latin Inscriptions of Rome: A Walking Guide" (by Tyler Lansford) referrs to this Latin inscription, and this says that this inscription was engraved when the obelisk was relocated by the Pope Sixtus V in 1586.
Comparing two inscriptions, the bottom one was engraved when the obelisk was erected by Roman Emperor Caligula in 1st century, and the top one was engraved 1500 years after that. Hence it's quite natural that the top one remains such clearly.

Movie "Angels & Demons": This obelisk is handled as an important site in the movie "Angels & Demons". However, since the filming at the St. Peter's Square was not allowed, the movies was made in a huge set that was made in the parking lot in Los Angeles. If we see the movie scene with knowing this, we must be impressed with this spectacular set.

Notes For Pictures:
Since this obelisk stands in the center of St. Peter's Square, everybody who visits Vatican must see it. I think the site is the greatest location among all the sites of obelisk worldwide.