Podcasts sur l'histoire

Chronologie d'Hyperborée

Chronologie d'Hyperborée


Temps et hypertemps

Cet article est une tentative de prendre des formes antérieures de voyage dans le temps et de réalités alternatives dans l'univers DC et de les intégrer dans le cadre actuel d'Hypertime. Gardez à l'esprit qu'il ne s'agit que de mon analyse, pas d'une référence définitive.

Alors que les cultures et les sciences humaines ont avancé de nombreuses théories sur la nature du temps au cours des siècles, les immortels ont cru pendant des éons en un simple flux temporel : le temps a un début et une fin, s'écoule à un rythme constant, et tout déplacement produit des changements en aval. Les quelques mortels qui ont réussi à franchir la barrière du temps – Rip Hunter, Barry Allen, le Chronos originel – même les visiteurs du futur, comme le professeur Zoom et Abra Kadabra – ont souscrit à cette même vision du temps. Vous pouvez changer le futur en restant dans votre propre temps, ou vous pouvez changer le présent en voyageant dans le passé.

Les hommes linéaires

Au début du 21e siècle, le chercheur en voyages dans le temps Matthew Ryder a réussi à transporter son laboratoire vers un point en dehors du flux temporel normal, qu'il a appelé Vanishing Point. De là, il a commencé à étudier le continuum espace-temps. Il a pris contact avec d'autres voyageurs temporels, dont Rip Hunter et finalement Waverider, un Matthew Ryder d'une chronologie divergente. La poursuite de l'existence de Waverider après l'effacement de son propre passé aurait dû être un indice de ce qui allait se révéler plus tard, mais à l'époque, on supposait que la fusion de Waverider avec le flux temporel l'avait protégé. Se faisant appeler les hommes linéaires, ce petit groupe de voyageurs temporels a décidé de contrôler le flux temporel afin d'empêcher une interférence généralisée d'une époque à une autre.

Crise sur des terres infinies

Dans leurs investigations, les Hommes Linéaires ont découvert des enregistrements d'un événement cataclysmique si grand que l'espace-temps s'est complètement réorienté. L'univers, formé comme un seul, avait été divisé en de nombreux univers parallèles, chacun distinct, occupant le même espace et le même temps mais avec leurs atomes et particules subatomiques vibrant hors de phase les uns par rapport aux autres. Les objets à grande échelle, comme les planètes et les étoiles, avaient tendance à coexister. Par exemple, chaque plan vibratoire contenait une Terre, mais l'histoire variait d'un plan à l'autre.

À la fin du 20e siècle, l'Anti-Monitor (souverain de l'univers de l'antimatière) a déclenché une vague d'antimatière dans les univers de matière positive, anéantissant des plans d'existence entiers jusqu'à ce qu'un pari désespéré tente de fusionner les cinq derniers plans vibratoires en un univers unique. Les héros et les méchants de la Terre ont suivi l'Anti-Monitor jusqu'à la nuit des temps et jusqu'à l'âge d'or d'Oa, empêchant le cataclysme qui a divisé l'univers unique en plusieurs, résultant en un monde qui partageait bon nombre de ces cinq derniers mondes caractéristiques . Bientôt, même ceux qui se sont battus pour la survie du multivers en sont venus à se souvenir de la crise uniquement comme une offre de l'Anti-Monitor pour reprendre leur propre univers unique.

Il y avait quelques anomalies : des survivants d'univers détruits qui pouvaient encore se souvenir de leur histoire d'origine, comme Lady Quark, qui rejoignit plus tard la police galactique LEGION, ou Pariah, le scientifique qui avait involontairement ouvert la porte à l'Anti- Surveiller le plan. Alors que la vie de la plupart des gens a été subtilement modifiée, d'autres, comme Wonder Woman, ont été tellement changées qu'elles ont laissé des trous dans la vie d'autres personnes, laissant des gens comme Donna Troy et Lilith des New Teen Titans sans passé. La Légion des Super Héros, en lutte avec le Time Trapper et la sorcière Glorith, a réussi à réécrire le 30 ème siècle à plusieurs reprises.

Heure H

Les ondes de choc de la crise se sont propagées le long du flux temporel dans les deux directions, produisant des anomalies alors que des chronologies divergentes (considérées à l'époque comme étant à la fois moins « réelles » et moins « permanentes » que la chronologie « réelle » 8221) ont commencé à s'intégrer dans la chronologie principale. Centré quelques années après les événements clés de la crise, une nouvelle menace est apparue alors que le continuum espace-temps commençait à se défaire des deux côtés. Au début, un méchant se faisant appeler Extant (qui serait devenu le monarque dans un avenir alternatif) a revendiqué la responsabilité, mais il s'est finalement avéré que c'était Hal Jordan, le fou de Green Lantern, qui se fait maintenant appeler Parallax, qui avait profité de l'instabilité pour effacer l'univers et le refaire comme bon lui semble.

Parallax a réussi à effacer l'histoire, bien qu'une bande de héros qui l'avaient suivi jusqu'à la nuit des temps aient pu s'assurer que la nouvelle histoire se déroule sans son ingérence. Metron of the New Gods l'a mieux exprimé des années plus tard, en discutant des luttes entre New Genesis et Apokolips et de leurs effets sur l'avenir: “Dans le jeu des dieux, la création lui-même est le terrain de jeu. Parfois Darkseid gagne, parfois nous gagner. A chaque fois, l'univers se refait, comme vous l'avez vu. Au final, le solde est servi” (JLA #15, 1998 : Épilogue à Rocher des âges).

L'Amalgame

Une telle fois que l'univers a été refait s'est produit lorsque la Terre du 20 e siècle s'est retrouvée fusionner avec un monde alternatif. Des héros inconnus portant des noms comme Spider-Man et Captain America sont descendus dans la rue alors que des méchants inconnus comme le Bouffon vert menaçaient les innocents. Le Daily Planet a été racheté par le Daily Bugle et Clark Kent s'est retrouvé à travailler avec un nouveau photographe, Ben Reilly. Les deux héros du monde ont finalement découvert que des êtres cosmiques supervisant deux réalités avaient soudainement pris conscience de l'existence de l'autre, et des personnes et des artefacts ont commencé à se croiser entre les deux. Les deux êtres cosmiques ont forcé les héros de chaque monde à se défier, l'univers des vainqueurs survivant, mais un humain capable de combler les deux réalités les a tous protégés de la destruction en les fusionnant temporairement dans un univers d'amalgame. Les deux réalités ont été séparées sans changements significatifs, et les deux êtres cosmiques ont accepté de vivre et de laisser vivre.

Le Royaume

Rip Hunter a découvert quelque chose d'incroyable, un secret qu'il savait qu'il devrait cacher à ses collègues hommes linéaires, car il savait qu'ils ne seraient pas disposés à l'accepter dans leur vision du temps "ordonnée et cataloguée". Tout a commencé lorsqu'ils ont commencé à remarquer des écarts importants. Les enquêtes sur le 853e siècle ont montré que le Superman original était toujours en vie, même si les archives du début du 21e siècle indiquaient que Superman avait été "tué par quelqu'un du nom de Gog".

Au 21ème siècle, Gog a commencé à voyager dans le temps, tuant Superman un jour plus tôt à chaque fois. Les Hommes Linéaires ont paniqué, craignant que le continuum espace-temps ne recommence à se défaire, et ont été perplexes lorsqu'une telle dévastation n'a pas eu lieu. La peur de Rip Hunter était différente : que le secret qu'il avait découvert soit révélé à ceux qui n'y étaient pas prêts. Il entreprit de réparer lui-même les dégâts, recrutant quatre héros du 21e siècle ainsi que les anciens Superman, Batman et Wonder Woman. Malgré tous ses efforts, le secret a été révélé : le temps n'est pas le simple flux que les hommes linéaires (ainsi que les dieux de la nouvelle genèse et d'Apokolips) l'avaient toujours cru, mais un royaume des merveilles interconnecté et mouvant. ”

Comment ça marche? Hors de la chronologie centrale, nous venons de partir. Des événements importants amènent souvent des affluents divergents à bifurquer flux temporel principal. Mais ce qui est étonnant, c'est qu'il y a bien plus que cela. À l'occasion, ces affluents retournent parfois dans la chronologie centrale, d'autres fois la chevauchant brièvement avant de tracer un parcours entièrement nouveau. Un vieil ami est soudainement rappelé après des années d'oubli. Une bribe d'histoire se mémorise, voire se réinvente dans la sagesse commune.

Il y a bien sûr des dangers pour Hypertime. Les artefacts transportés dans différentes hypertimelines brisent dangereusement les barrières entre les royaumes. mais vous en apprendrez plus à ce sujet dans les mois et les années à venir.
—(Rip Hunter, Le Royaume #2, 1999)

En effet, une telle suppression des barrières s'était déjà produite, car sous la direction de Hunter, les jeunes héros avaient stocké des vitrines avec des armes provenant de chronologies alternatives. Lorsque l'endroit était plein de monde, les perturbations étaient à peine perceptibles, mais la nuit, des fantômes - des échos d'échéanciers possibles - pouvaient être vus. Non seulement vus, mais reconnus par des personnes qui ne les avaient jamais rencontrés dans cette chronologie, mais l'avaient fait dans une autre.

Il n'a pas fallu longtemps pour en savoir plus. En quelques semaines, un Superboy d'une chronologie alternative est apparu - mourant - et le Superboy principal a pu voyager à travers Hypertime à l'aide d'un appareil que son homologue avait apporté. Ce qu'il a découvert à part une version maléfique et adulte de lui-même qui prenait lentement le contrôle de la Terre sur hypertimeline après hypertimeline, c'est qu'il était possible de voyager à travers Hypertime en utilisant un élément appelé hyperium, qui existe dans son état naturel en tant qu'énergie. Malheureusement, le contact avec l'hyperium incontrôlé a tendance à tuer toutes les versions d'une personne dans toutes les chronologies.

Pendant ce temps, un nouveau Flash était apparu pour prendre la place du disparu Wally West. Il a finalement été révélé qu'il provenait d'une autre chronologie, sa présence continue dans la chronologie principale avait le même effet que l'arsenal que Rip Hunter avait collecté pour combattre Gog, et les chronologies ont commencé à se replier les unes sur les autres. Superman et Wonder Woman ont dû révéler encore une fois le secret d'Hypertime et le nouveau Flash a dû partir.

Avoir Hyperjacket, Voyagera

La compréhension actuelle de l'Hypertime est qu'il existe une chronologie centrale « principale » à partir de laquelle d'autres bifurquent. Le temps ne s'écoule pas nécessairement de la même manière dans chacun. Contrairement à l'interprétation de plusieurs mondes de la physique quantique, chaque possibilité ne génère pas une toute nouvelle chronologie des mondes similaires, disons, un dans lequel vous buvez un Pepsi avec le déjeuner et un autre dans lequel vous avez un 7-UP entrelacé comme s'il s'agissait d'un chronologie unique. Les deux possibilités existent, et les chronologies peuvent interagir subtilement, mais il serait à la fois difficile et inutile de voyager d'une chronologie à l'autre. Inversement, tout voyage de retour à partir d'une chronologie plus divergente aurait autant de chances d'atterrir dans l'un ou l'autre.

La fusion des chronologies dans DC contre Marvel s'intègre parfaitement dans Hypertime, et peut être mieux expliqué s'il y a réellement deux chronologies centrales un univers DC et un univers Marvel dont la branche DC Ailleurs, Marvel’s Et qu'est-ce qui se passerait si. , et les futurs alternatifs de chacun.

Pour la plupart, les seules chronologies divergentes accessibles sont celles avec des différences significatives, comme la maison de Walter West dans laquelle Linda Park est morte en combattant Kobra. Plus la différence est grande, plus il est facile de s'y rendre (et moins il est probable qu'il s'entremêle de lui-même avec votre chronologie). Pourtant, voyager à travers Hypertime est loin d'être facile. Les mondes parallèles qui partageaient la chronologie principale avant la crise étaient distincts, complètement séparés et facilement identifiables. Ce fut un exploit facile pour Barry Allen de voyager de la Terre-1 à la Terre-2 et de rendre visite à Jay Garrick encore et encore en n'utilisant rien d'autre que son propre contrôle à grande vitesse de ses molécules. Pour atteindre une hypertimeline particulière, il faut une fréquence précise et une technologie assez avancée ou à tout le moins quelque chose de traçable. Wally a couru hors de la force de vitesse et a été attiré par le Linda de sa propre chronologie. Walter a également pu retracer leur chemin jusqu'à la chronologie centrale. Leur propre voyage de retour à la maison, cependant, a été long et difficile, et Walter semble faire face à un voyage au moins aussi difficile vers sa propre chronologie.

Tapis de course cosmiques

Le voyage dans le temps, en revanche, est assez facile. La magie, la force de la vitesse et même la technologie de pointe du 20 e siècle (voir le tapis roulant cosmique) peuvent franchir la barrière du temps. Les changements dans le passé semblent se propager le long de la chronologie principale, mais l'agent effectuant les modifications, le voyageur lui-même, est protégé pendant que sa chronologie d'origine se termine. Le monde de Kingdom Come, autrefois considéré comme l'avenir définitif, est maintenant l'une des nombreuses possibilités en raison des efforts de Gog et des contre-mesures de Superman, Wonder Woman et Batman lorsqu'ils se sont rencontrés.

Chose rassurante, malgré les craintes de certains, le timestream semble capable d'absorber les paradoxes. « Certains voudraient vous faire croire que le temps est un château de cartes et que si vous retirez une carte, le château s'effondre. La physique du temps, cependant, permet une autre possibilité : retirer cette même carte, et la maison se reconstruit & #8212 mais jamais à sa forme originale & #8221 (Chronos #9, 1998).

Sources primaires

  • “Crise sur des terres infinies” (janvier/décembre 1985), Marv Wolfman et George Perez
  • Armageddon 2001 (mai–octobre 1991), Archie Goodwin, Dennis O’Neill
  • “et encore et encore” - Superman #61 (novembre 1991), Dan Jurgens
  • “Time Ryders” - Superman #73 (novembre 1992), Dan Jurgens
  • “Heure zéro” (septembre 1994), Dan Jurgens
  • “Marvel contre DC” (mars 1996), Peter David et Ron Marz
  • “Rock des âges” - JLA #10󈝻 (septembre 1997 et février 1998), Grant Morrison
  • DC un million (novembre 1998), Grant Morrison
  • “Être & le Néant” - Chronos #9 (décembre 1998), John Francis Moore
  • Le Royaume (février 1999), Mark Waid
  • “Hanté” - Le Royaume : Planète Krypton (février 1999), Mark Waid
  • “Hypertension” - Super-garçon #60󈞭 (mars & août 1999), Karl Kesel
  • “Chain Lightning, Finale : Ligne d'arrivée” - Le Flash (deuxième série) #150 (juillet 1999), Mark Waid et Brian Augustyn
  • La saga Dark Flash - Le Flash (deuxième série) #152� (septembre 1999–avril 2000), Mark Waid et Brian Augustyn

Le concept d'Hypertime a été développé par Mark Waid et Grant Morrison

Commentaire connexe

Tous les personnages sont la propriété de DC Comics (à l'exception de ceux mentionnés dans “The Amalgam” qui appartiennent à Marvel Comics) et sont utilisés ici sans autorisation. Ce site n'est en aucun cas affilié à DC Comics (ou Marvel Comics) et est fourni à titre de guide de référence pour les fans, par les fans. N'hésitez pas à créer un lien vers cette page, mais veuillez ne pas créer de lien direct vers les images


Contenu

Hyperborée est un continent légendaire de l'Arctique. Avant d'être submergée par l'avancée des calottes glaciaires du Pléistocène, Hyperborée était chaude et fertile avec des jungles luxuriantes habitées par les derniers vestiges des dinosaures. Une race de bipèdes ressemblant à des yétis, connue sous le nom de Voormi, peuplait autrefois Hyperborée, mais a été anéantie par les colons pré-humains qui ont migré ici depuis le sud. Ces pré-humains ont construit la première capitale d'Hyperborée à Commoriom. Plus tard, ils ont déménagé à Uzuldarum lorsque les prophéties ont prédit le sort de Commoriom.


L'âge hyborien

"Sache, ô prince, qu'entre les années où les océans buvaient l'Atlantide et les villes étincelantes, et les années de l'avènement des fils d'Aryas, il y eut un âge insoupçonné, où des royaumes brillants s'étendaient sur le monde comme des manteaux bleus C'est là que vint Conan, le Cimmérien, aux cheveux noirs, aux yeux maussades, l'épée à la main, un voleur, un saccageur, un tueur, avec des mélancolies gigantesques et une gaieté gigantesque, pour fouler les trônes de joyaux de la Terre sous ses sandales pieds." -- Les Chroniques de Némédien

Lorsque Robert E. Howard a commencé à raconter les aventures de Conan le Cimmérien, il y a plus de quarante ans, il a préparé une histoire fictive du soi-disant âge hyborien qu'il avait créé. Cette "histoire" traitait non seulement de la période pendant et après la vie de Conan, mais aussi d'événements quelque huit mille ans plus tôt, au cours de la civilisation thurienne qui produisit le roi Kull, guerrier exilé de l'Atlantide avant que ce continent ne sombre dans les mers déferlantes. .

L'âge pré-cataclysmique (vers 20 000 av. J.-C.)

De cette époque connue par les Chroniques Némédiennes comme l'Age Pré-Cataclysmique, on sait peu de choses sauf la dernière partie, et qui est voilée dans les brumes de la légende.

L'histoire connue commence avec le déclin de la civilisation du continent principal, ou continent thurien. une civilisation dominée par les royaumes de Ramelia, Valusia, Verulia, Grondar, Thulé et Commoria. Ces personnes parlaient une langue similaire, suggérant une origine commune. Même s'ils ne semblent pas d'accord. Les barbares de l'époque étaient les Pictes, qui vivaient sur des îles éloignées de l'océan Occidental, les Atlantes, qui habitaient un petit continent entre les îles Pictes et le continent thurien, et les Lémuriens, qui habitaient une chaîne de grandes îles dans l'hémisphère oriental. Il y avait de vastes régions de terres inexplorées, les royaumes civilisés, bien qu'énormes, occupaient une portion relativement petite de la planète entière. Valusia était le royaume le plus occidental du continent thurien : sa capitale, la Cité des Merveilles, était la merveille de son époque. Grondar, dont les habitants étaient moins cultivés que ceux des autres royaumes, était la terre la plus orientale. Parmi les étendues désertiques les moins arides à l'est de Grondar, dans les jungles infestées de serpents et parmi les montagnes perchées de neige, vivaient des clans et des tribus dispersés de sauvages primitifs.

Sur les rives extrême-orientales du continent thurien vivait une autre race. humaine, mais mystérieuse et non thurienne, avec laquelle les Lémuriens entraient de temps en temps en contact. Ils venaient apparemment d'un continent obscur et sans nom situé quelque part à l'est des îles Lémuriennes. Loin au sud, il y avait une seconde civilisation mystérieuse, sans lien avec la culture thurienne et apparemment pré-humaine dans sa nature.

La civilisation thurienne s'effondrait, leurs armées étaient composées en grande partie de mercenaires barbares. Les Pictes, les Atlantes et les Lémuriens étaient leurs généraux, leurs hommes d'État et souvent leurs rois. Des querelles des royaumes et des guerres entre Valusia et Commoria, ainsi que des conquêtes par lesquelles les Atlantes fondèrent un royaume sur le continent. il y a plus de légendes que d'histoire exacte.

Puis le cataclysme a secoué le monde. L'Atlantide et la Lémurie ont coulé, les îles Pictes ont été soulevées pour former les sommets montagneux d'un nouveau continent, tandis que des sections du continent thurien ont disparu sous les vagues ou s'effondrant, formant de grands lacs et mers intérieurs. Des volcans ont éclaté et de terribles tremblements de terre ont secoué les villes brillantes des empires. Des nations entières ont été effacées et la face du monde a été changée à jamais.

L'ascension des Hyboriens (vers 17 000 - 15 000 av. J.-C.)

Lorsque le grand cataclysme a causé la destruction de l'Atlantide et de la Lémurie, les habitants des îles Pictes ont également péri. Mais une grande colonie d'entre eux, déjà installée le long des montagnes de la frontière méridionale de Valusia, était pratiquement intacte. Le royaume d'Atlantis sur le continent principal a également échappé à la ruine commune, et des milliers de leurs membres de la tribu y sont venus, fuyant dans des navires du pays en train de couler. De nombreux Lémuriens se sont également dirigés vers la côte orientale du continent thurien, pour être réduits en esclavage par l'ancienne race qui y habitait déjà. Et leur histoire, pendant des milliers d'années, est devenue une histoire de servitude brutale.

Dans la partie occidentale du continent, des jungles épaisses couvraient les plaines, des montagnes sauvages se soulevaient et des lacs recouvraient les vieilles villes de vallées fertiles. Forcés de se battre continuellement pour leur vie, les Atlantes ont réussi à conserver les vestiges de leur ancien état de barbarie avancée. Ensuite, leur culture en difficulté est entrée en contact avec la puissante nation picte. Les royaumes de l'âge de pierre se sont affrontés, et dans une série de guerres sanglantes, les Atlantes en infériorité numérique ont été rejetés dans la sauvagerie, et l'évolution des Pictes a été stoppée. Cinq cents ans après le cataclysme, les royaumes barbares avaient disparu.

À l'extrême sud, épargné par le cataclysme, est voilé de mystère, son destin encore pré-humain. Mais un vestige de l'une des nations civilisées non-Valusiennes habite parmi les basses montagnes du Sud-Est. Ce sont les Zhemri.

Pendant ce temps, dans le Grand Nord, un autre peuple est en train de naître petit à petit. Une bande de sauvages à peine humains s'y était enfuie pour échapper à la destruction, ils trouvèrent les pays glacés habités seulement par une espèce de singes des neiges, qu'ils combattirent et chassèrent au-delà du cercle arctique, pour périr, comme le pensaient les sauvages. Les humains primitifs se sont alors adaptés à leur nouvel environnement robuste et ont survécu.

Puis, un autre cataclysme de moindre importance a encore modifié l'apparence du continent d'origine et a laissé une grande mer intérieure pour séparer l'Est et l'Ouest. Les tremblements de terre, les inondations et les volcans ont achevé la ruine des barbares, déjà commencée par leurs féroces guerres tribales.

Mille ans plus tard, des bandes errantes d'hommes-singes existent sans parole humaine, sans feu ni outils. Ce sont les descendants des Atlantes autrefois fiers. Au sud-ouest habitent des clans dispersés de sauvages troglodytes dégradés, primitifs de langage, mais conservant toujours le nom de Pictes. Loin à l'Est, les Lémuriens asservis se sont relevés et ont détruit leurs maîtres. Ce sont des sauvages qui traquent les ruines d'une étrange civilisation. Les survivants de cette civilisation sont venus vers l'ouest, renversant les pré-humains du sud et fondant un nouveau royaume appelé Stygie. Au Nord, une tribu grandit : les Hyboriens ou Hyboai. Leur dieu est Bori, quelque grand chef que la légende a élevé au rang de divinité. 1500 ans dans le pays des neiges en ont fait une race vigoureuse et guerrière. Et maintenant, ils poussent vers le sud dans des randonnées tranquilles.

Un vagabond vers le Nord à peu près à cette époque revint avec la nouvelle que les étendues glacées du Nord étaient habitées par des hommes ressemblant à des singes, descendants des bêtes chassées des terres plus habitables par les ancêtres des Hyboriens. Pour exterminer ces créatures, une petite bande de guerriers le suivit au-delà du cercle arctique. Aucun n'est revenu.

Et pendant ce temps, les tribus des Hyboriens ont dérivé toujours vers le sud, pour faire de l'âge suivant une époque d'errance et de conquête.

Les royaumes hyboriens (vers 14 000 - 10 000 av. J.-C.)

1 500 ans après le moindre cataclysme qui a créé la mer intérieure, des tribus d'Hyboriens à la barbe rousse se sont déplacées vers le sud et l'ouest, conquérant et détruisant de nombreux petits clans non classés. Jusqu'à présent, ces conquérants n'ont pas été en contact avec les races plus anciennes. Au sud-est, les descendants des Zhemri commencent à chercher à faire revivre une faible ombre de leur ancienne culture. À l'ouest, les Atlantes-singes ont entamé la longue et dure ascension vers la véritable humanité, tandis qu'au sud d'entre eux, les Pictes restent des sauvages, défiant apparemment les lois de la nature en ne progressant ni en rétrogradant. Et, loin au sud, rêve l'ancien et mystérieux royaume de Stygie. Sur ses frontières orientales errent des clans de sauvages nomades déjà connus sous le nom de fils de Shem, tandis qu'à côté des Pictes, dans la vaste vallée de Zingg, protégée par de grandes montagnes, une bande sans nom de primitifs a créé un système agricole et une vie avancés.

Pendant ce temps, le premier des royaumes hyboriens a vu le jour, le royaume grossier et barbare d'Hyperborée, qui a fait ses débuts dans une forteresse grossière de rochers entassés pour repousser les attaques tribales. Il y a peu d'événements plus dramatiques dans l'histoire que l'ascension de ce royaume féroce, dont les habitants passèrent brusquement de la vie nomade à des demeures arrière de pierre nue, entourées de murs cyclopéens.

Pendant tout ce temps, loin à l'Est, les Lémuriens évoluent vers une étrange semi-civilisation qui leur est propre, bâtie sur l'épave de celle qu'ils ont renversée. Les Hyboriens, quant à eux, ont fondé le royaume de Koth, aux confins des terres pastorales de Sem. Les sauvages des terres de Shem, au contact des Hyboriens et des Stygiens toujours ravageurs, sortent lentement de la barbarie. Loin au nord, le premier royaume d'Hyperborée est renversé par une autre tribu qui conserve cependant l'ancien nom. Au sud-est d'Hyperborée, un royaume des Zhemri a vu le jour, sous le nom de Zamora. Au sud-ouest, les Pictes envahisseurs ont fusionné les habitants agricoles de la fertile vallée de Zingg. Cette race mixte sera à son tour conquise par une tribu nomade d'Hybori, et de ces éléments mêlés naîtra le royaume appelé Zingara.

500 ans plus tard, les royaumes du monde sont clairement définis. Les royaumes des Hyboriens - Aquilonia, Nemedia, Brythunia, Hyperborea, Koth, Ophir, Argos, Corinthia et le Border Kingdom - dominent le monde occidental. Zamora se trouve à l'est, Zingara au sud-ouest de celles-ci. Loin au sud dort la Stygie, épargnée par les invasions étrangères, bien que les peuples de Shem aient échangé le joug stygien contre celui, moins irritant, de Koth. Les Stygians ont été chassés au sud du grand fleuve Styx, également appelé Nilus ou Nil, qui se jette dans la mer occidentale. Au nord d'Aquilonia se trouvent les Cimmériens, des sauvages féroces indomptés par les envahisseurs. Descendants des anciens Atlantes, ils progressent plus rapidement que leurs anciens ennemis, les Pictes, qui habitent le désert à l'ouest d'Aquilonie.

Encore cinq siècles et les peuples Hybori sont les possesseurs d'une civilisation virile, dont le royaume le plus puissant est l'Aquilonia, bien que d'autres rivalisent avec elle en force et en splendeur. Ils sont les suprêmes du monde occidental. Dans le Nord, cependant, des barbares aux cheveux d'or et aux yeux bleus ont chassé les tribus Hyboriennes restantes de tous les pays de neige à l'exception d'Hyperborée. Leur terre est connue sous le nom de Nordheim, et ils sont divisés en Vanir aux cheveux roux et Aesir aux cheveux jaunes. Maintenant, les Lémuriens entrent à nouveau dans l'histoire, en tant que Hyrkaniens. En poussant vers l'ouest, une tribu établit le royaume de Turan sur la rive sud-ouest de la mer intérieure de Vilayet. Plus tard, d'autres clans hyrkaniens poussent vers l'ouest autour de l'extrémité nord de cette mer.

Jetant un bref coup d'œil sur les peuples de cette époque. Les Hyboriens dominants n'ont plus uniformément les cheveux blonds et les yeux gris, ils se sont mélangés avec d'autres races, mais ce mélange ne les a pas affaiblis. Les Shemites sont des hommes de taille moyenne au nez de faucon, aux yeux foncés et à la barbe bleu-noir. Les classes dirigeantes de la Stygie sont des hommes grands, sombres et aux traits droits. Les Hyrkaniens sont sombres et généralement grands et minces. Les habitants de Nordheim conservent leur peau claire, leurs yeux bleus et leurs cheveux roux ou jaunes. Les Pictes sont du même type car ils étaient toujours petits, très foncés avec les yeux et les cheveux noirs. Les Cimmériens sont grands et puissants, avec des cheveux noirs et des yeux bleus ou gris. Au sud de la Stygie se trouvent les vastes royaumes noirs des Amazones, des Koushites, des Atlaians et de l'empire hybride de Zembabwei. Entre Aquilonia et la nature sauvage picte se trouvent les Marches Bossoniennes, peuplées de descendants d'une race aborigène mélangée à des Hyboriens. Ce sont des combattants têtus et de grands archers, comme ils doivent l'être pour avoir survécu à des siècles de guerre avec les barbares du Nord et de l'Ouest.

C'était donc un "Age Undreamed Of", lorsque des royaumes brillants s'étendaient à travers le monde comme des manteaux bleus sous les étoiles.

C'était donc l'âge de Conan.

Le début de la fin (vers 9 500 av. J.-C.)

500 ans après l'époque du roi Conan, la civilisation hyborienne a été balayée alors que sa culture vigoureuse était encore à son apogée. C'est la cupidité de l'Aquilonie qui a indirectement provoqué ce renversement. Souhaitant étendre leur empire, ses rois annexèrent Zingara, Argos et Ophir, ainsi que les villes occidentales de Sem. Koth lui-même, avec Corinthia et les tribus sémitiques orientales, a été contraint de payer un tribut à Aquilonia et de lui prêter assistance dans ses guerres. Némédia, qui avait résisté avec succès à l'Aquilonia pendant des siècles, attira maintenant Brythunia et Zamora et secrètement Koth dans une alliance contre ce royaume occidental. Mais avant que leurs armées puissent se joindre à la bataille, un nouvel ennemi est apparu à l'Est. Renforcés par des aventuriers hyrkaniens, les cavaliers de Turan ont balayé Zamora pour rencontrer les Aquiloniens dans les plaines de Brythunie. En vainquant les Touraniens, les Aquiloniens les envoyèrent voler vers l'est, mais le dos de l'alliance némédienne était maintenant brisé. La défaite des Hyrkaniens montra aux nations la véritable puissance de l'Aquilonie.

Zamora a été reconquise, mais les gens ont découvert qu'ils avaient simplement échangé un maître oriental contre un maître occidental. Des soldats auiloniens y étaient cantonnés, pour tenir le peuple en esclavage aussi bien que pour le protéger. Au Nord, les querelles incessantes le long des frontières cimmériennes entre les guerriers aux cheveux noirs et leurs différents voisins, les Nordheimr, les Bossoniens et les Pictes de plus en plus puissants. Plusieurs fois, les Cimmériens ont attaqué l'Aquilonie elle-même, mais leurs guerres étaient moins des invasions que des incursions de pillage.

Mais, par un étrange caprice du destin, c'est la montée en puissance des Pictes en Occident qui est destinée à renverser de leurs hauts lieux les rois d'Aquilonie. À peu près à cette époque, un prêtre némédien nommé Arus décida d'aller dans le désert occidental et d'introduire aux Pictes païens le doux culte de Mitra. Il n'a pas été découragé par les récits macabres de ce qui était arrivé aux commerçants et aux explorateurs avant lui. Au fil des ans, les Pictes avaient bénéficié du contact avec la civilisation hyborienne, mais ils avaient toujours farouchement résisté à ce contact. Ils vivaient dans des clans qui étaient généralement en querelle les uns avec les autres, et leurs coutumes étaient sanguinaires et généralement inexplicables pour un homme civilisé comme Arus de Némédia.

Arus eut la chance de rencontrer un chef plus intelligent que d'habitude, nommé Gorm, qui lui donna la permission de rester parmi sa tribu sans être égorgé. C'était un cas unique dans l'histoire des Pictes et mieux pour la fleur de la civilisation hyborienne si Arus avait été harponné à la place. Ayant appris la langue picte, Arus harangua longuement Gorm, exposant les droits et les justices éternels qui étaient les vérités de Mitra. Étant un homme pratique, Arus a fait appel au sens du gain matériel du sauvage. Il montra la splendeur des royaumes hyboriens comme preuve de la puissance de Mitra. Arus parlait de villes riches et de plaines fertiles, de tours ornées de pierres précieuses et d'armures scintillantes. Et Gorm, avec l'instinct infaillible du barbare, passa sur ses paroles concernant les dieux et leurs enseignements, et se fixa sur les richesses matérielles qu'il décrivait si vivement. Là, dans la hutte d'acacia au sol en terre battue, où le prêtre en robe de soie bourdonnait sur le chef à la peau sombre accroupi dans ses peaux de tigre, furent posées les fondations de l'empire picte.

Incendie et massacre (vers 9 500 av. J.-C.)

Arus, prêtre de Mitra, avait inculqué à Gorm, le chef picte, le désir de voir les terres civilisées. À la demande de Gorm, Arus le conduisit, lui et certains de ses guerriers, à travers les Marches Bossoniennes, où les honnêtes villageois regardèrent avec stupéfaction, et dans le monde extérieur scintillant. Bientôt, les Pictes allaient et venaient librement dans toute l'Aquilonie. Arus pensait sans doute qu'il faisait des convertis à Mitra à droite et à gauche, car les Pictes l'écoutaient et s'abstenaient de le frapper avec leurs haches de cuivre. Mais ce qu'ils voulaient vraiment apprendre de lui et qu'ils ont fait, c'est comment exploiter les vastes gisements de fer de leurs collines et les transformer en armes. Avec ceux-ci, Gorm a commencé à affirmer sa domination sur les autres clans pictes.

Aquilonia, meanwhile, pursuing her wars of aggression to the South and East, paid little heed to the vaguely known lands of the West, from which more and more stocky Pictish warriors swarmed to take service in her mercenary armies. These warriors, their service completed, went back to their wilderness with good ideas of civilized warfare and that contempt for civilization which arises from familiarity with it. As for Gorm, he became chief of chiefs, the nearest approach to a king the Picts had in thousands of years. He had waited long, he was well past middle age. Too late, Arus saw his mistake he had touched only the pagan's greed, not his soul. And making a last effort to undo his unwitting work, he was brained by a drunken Pict. Gorm was not without gratitude he caused the skull of the slayer to be set on top of the priest's cairn. The Picts burst upon the Bossonian Frontiers, clad not in tiger skins but in scalemail, wielding weapons of keen steel. Still, for years, the sturdy Bossonian Marches held the invaders at bay, thus keeping them from attacking Aquilonia itself.

Meanwhile, the Aquilonian Empire waxed strong and arrogance leading them to treat less powerful peoples, even the Bossonians, with growing contempt. Argos, Zingara, Ophir, Zamora and the Shemite countries were treated as subjected countries, which was especially galling to the proud rebellious Zingarans. Koth, too, was practically tributary and first Stygia, then Brythunia were defeated in battle. Yet, powerful Nemedia directly to the West had never been subdued. Thus, the Aquilonian armies moved at last against their neighbor state. Their glittering ranks however, were largely filled by mercenaries, especially the Bossonians. Because of the eastern war, scarcely enough men were left in the Bossonian Marches to guard the frontier. And hearing of Pictish outrages in their homelands, whole Bossonian regiments quit the Nemedian campaign and marched westward, where they defeated the Picts in a single great battle.

This desertion, however, was the direct cause of the Aquilonians defeat by the desperate Nemedians, and thus brought down on the Bossonians the cruel and shortsighted wrath of the Imperialists. Aquilonian regiments were brought to the borders of the Marches, and the Bossonian chiefs were lured into their encampment. There, the unarmed chiefs were massacred and the Imperial hosts then attacked the unsuspecting people. From North to South, the Marches were ravaged, and the Aquilonian armies marched back from the borders, leaving a ruined and devastated land behind them.

And then, the Pictish invasion burst in full power along those borders, led by Gorm, an old man now, but with the fire of his fierce ambition undimmed. This time there were no sturdy Bossonian warriors in their path, so that the blood-mad barbarians swarmed into Aquilonia itself, before her legions could return from the war in the East. Zingara seized this opportunity to throw off the yoke, followed by Corinthia and the Shemites. Whole regiments of mercenaries and vassals mutinied and marched back to their own countries, looting and burning as they went, while still the Picts surged irresistibly eastward. In the most of this chaos, the wild-born Cimmerians swept down from their Northern hills, completing the ruin, and the Aquilonian Empire went down in Fire and Blood.

The Darkness. and the Dawn (circa 9,500 BC)

Following the collapse of the Aquilonian Empire, the Hyrkanian hordes came riding in from the East. Hyrkanians and Turanians together in time, united under one great chief. With no Aquilonian armies to oppose them, they were invincible, sweeping first over Zamora, then Brythunia, Hyperborea and Corinthia. Next, they swept into Cimmeria, driving the black-haired barbarians before them. But, among the hills, where the Hyrkanian cavalry was less effective, the Cimmerians turned on them, and only a disorderly retreat saved them from complete annihilation. The Picts, meanwhile, made themselves the masters of Aquilonia, massacring nearly all the inhabitants in the process. Probably only these fierce Pictish thrusts stopped the raging Hyrkanians from adding even Stygia to their widening empire. Nemedia, never before conquered, now reeled between West and East when a tribe of Aesir wandered South, to be engaged as mercenaries. Meanwhile, the Pictish chief Gorm, whose ambition had begun the slaughter, was slain by Hialmar, a chief of the Nemedian Aesir. 75 years had elapsed since he had first heard tales of the western lands from the lips of Arus, priest of Mitra. Long enough for a man to live, or a civilization to die.

For a short age, Pict and Hyrkanian snarled at each other over the ruins of the world they had conquered. Then began the glacial ages, and many nordic tribes were driven southward by the moving ice fields, driving kindred clans before them in turn. Nemedia, meanwhile, became a Nordic kingdom, ruled by descendants of the Aesir mercenaries. Pressed by the Nordic tides, the Cimmerians were on the march, destroying first Gunderland, then hewing their way through the Pictish hosts to defeat the Nordic-Nemedians and sack some of their cities. Then they continued eastward, overthrowing an Hyrkanian army on the borders of Brythunia. Hot on their heels, hordes of Aesir and Vanir swarmed South, and the newly founded Pictish Empire reeled beneath their strokes. Nemedia was overthrown, and the half-civilized Nordics fled before their wilder kinsmen, leaving the cities of Nemedia ruined and deserted. These fleeing Nordic-Nemedians broke the back of Hyrkanian power in Shem, Brythunia and Hyperborea, forcing the descendants of the Lemurians back toward the Vilayet Sea. Meanwhile, the Cimmerians, wandering southeastward, destroyed the ancient Hyrkanian kingdom of Turan and settled by the inland sea.

Their Western empire destroyed, the Hyrkanians butchered all unfit captives and herded thousands of slaves before them as they rode back onto the mysterious East. They would return thousands of years later, as Mongols, Huns, Tartars and Turks. Meanwhile also, red-haired Vanir adventurers came into Stygia, where they overthrew the reigning class and built up a vast southern empire which they call Egypt. From these red-haried conquerors the early pharaohs were to boast descent. The Western world was now dominated by Nordic barbarians. There were few cities anywhere the once dominant Hyborians had vanished from the earth, leaving scarcely a trace of blood in the veins of their conquerors. In time, the whole history of the Hyborian age was lost in a cloud of myths and fantasies.

And then, another terrific convulsion of the earth hurled all into choas again, carving out the lands as they are known to us now. Great strips of the western coast sank, and the mountains of western Cimmeria became islands later called British. A vast sea, later called Mediterranean, was formed then the Stygian continent broke away from the rest of the world. The territory around the slowly drying inland sea was not affected, and the Nordics retreating there lived more or less at peace with the Cimmerians already present. In time, the two races became intermingled. In the West, the remnants of the Picts, reduced to the status of stone-age savages, possessed the land once more, till, in a later age, they were overthrown by the westward drift of the Cimmerians and Nordics. This drift resulted from a growing population which thronged the steppes West of the inland sea, now known as the Caspian and much reduced in size -- to such an extent that migration became an economic necessity. Known now as Aryans, these tribes moved into the areas now occupied by India, Asia Minor and much of Europe.

Some variations of these primitive sons of Aryas are still recognized today others have been long forgotten since. The Nemedians of Irish legendry were the Nemedian Aesir, while the later sea-roving Danes were the descendants of the Vanir. The blond Achaians, Gauls and Britons were decended from the pure-blooded Aesir. The Gaels, ancestors of Irish and Highland Scotch came of pure-blooded Cimmerian clans. The ancient Summerians were of mixed Hyrkanian and Shemitish blood, while from the purer Shemites were descended both the Arabs and the Israelites. The Hyrkanians, retreating to the Eastern shores of the continent, evolved into the tribes later known as Huns, Mongols, Tartars and Turks before they bloodily re-entered Western history.

The origins of the other races of the modern world may be similarly traced. In almost every case, older far than they realize, their history stretches back into the mists of the forgotten Hyborian Age.


Correspondences [ edit | modifier la source]

In this general setting, Howard placed imaginary kingdoms to which he gave names from a varied series of sources. Khitai is his China, far to the East, deriving from an ancient name Corinthia is his name for a Greek-like civilization, a name slapped together from the name of the city of Corinth and a reminiscence of the Middle Ages province of Carinthia. He imagines the Picts to occupy a large area to the northwest. The probable intended correspondences are listed below notice that the correspondences are sometimes very loose, and are portrayed by ahistorical stereotypes.


Downfall [ edit | modifier la source]

The downfall of Hyperborea began when Hecate came to Gorinium and seduced Thoth. While he slept she stole into his garden and killed the three watchers. She drank their blood and gained their knowledge. She then went into Thoth's temple and vomited up all of the blood, using it to write all of their knowledge onto the walls of the temple. She then gathered all of Thoth's people and shared this knowledge with them, telling them to do with it what they will. When Thoth learned this he cast Hecate out and cursed her but it was too late.

The people who came to learn in Thoth's temple eventually became the king and priests of the Hyperborean empire. They were corrupt and committed atrocities such as burning children alive inside idols to Neb-ogeroth, the Black Goddess. They poisoned the land and the air, and brought earthquakes, famine, and plague. The statue that stood in Gorinium that contained Anum's Right Hand saw the atrocities of these people. It wept to see what Thoth's people had done. The statue became filled with a terrible rage and killed the people of Gorinium, the blood of the people dying the statue red. Aftering killing everyone in Gorinium, it threw itself from the walls of the city and was destroyed. The only piece that remained was the Right Hand, which would later come to Hellboy.


The Hyperborean Gallery

Known by the name of “The Hyperborean Gallery” or “Gallery 13”, the place of this amazing discovery is located beneath Cornea village. A number of other discoveries were made at the site in 1976. However, in the name of “security” the anthropological and archaeological discoveries were deemed too unusual and shocking for the time, so the gallery was permanently sealed.

The gravestone was not the only unusual item found inside the gallery. On it, archaeologists found a 10 meter (32.8 ft.) tall skeleton of a giant. Apparently, the giant had been buried there after his death, with his legs gathered on one side. Lacking the proper equipment necessary to analyze such a find, the skeleton was sent to Moscow. Unfortunately, nothing has been reported about the giant ever since.

The discovery of a skeleton that measures 10 meters or 32.8 Feet. ( Oculto Revalado A Verdade )

As for the tombstone, a new series of research was planned to analyze it in 2012. The relic was dug up once again and measurements showed that it was six meters (19.7 feet) wide, twelve meters (39.4 feet) long and three meters (9.8 feet) tall. It weighed almost 1700 tons and contained somewhere around 900 tons of solid gold. To make a comparison, such a quantity of gold would have required over twenty years of mining work to gather. The last thing known about the gravestone is that it had been cut up into 80 smaller pieces in order to make its transportation possible. As for its destination, it is not known where it lies today.

One of the archaeologists working in Gallery 13 took a set of photos with the gravestone and sent them to a paleolinguist. The latter noticed emerald green bas-relief writing covering the entire surface of the artifact. The text had been written in three parallel rows which started in the upper left. From there, the writing descended diagonally, similar to a serpent, and formed a spiral around a wolf head. Finally, the script ended in the lower right corner. The paleolinguist speculated that the unknown writing could be Pelasgian and that the discovery with its markings and writing clearly possessed great cultural and historical value. Nevertheless, the gravestone was cut and melted. The state obtained a share of 19 pieces, 31%, as stipulated in the local gold exploitation contract.

During the excavation, the lifting of the gravestone also revealed the entrance to a pit. The four meter (13.1 feet) diameter pit had a descending spiral stairway and a milky violet light radiated from the inside. A closer inspection of the stairs made it clear that they looked as if cut into the walls of the pit by a laser and, as for the violet light, nobody could determine its source.

Curious to find the source of the light and to see what was inside, the paleolinguist descended into the pit, but nobody else proved brave enough to join him. The night passed and the man never returned from the pit.

Ultimately, the army sealed the entry to the pit, as well as the entire Gallery 13, with cement. Those present never talked about the discoveries again - as they had been made to sign confidentiality agreements, therefore what lies beyond the staircase of the pit remains a mystery.


SH Archive Replies What Is Your Timeline Of World Events?

All I know is that basically everything of what is included in our concept of history happened during the last 1000 years and almost no knowledge about life before 1400 has survived. A bit more is known about the time between 1400 and 1700. More is known about the time between 1700 and 1800.

- 1000 AD: a globally connected civilization gets destroyed and flooded due to an unknown event. Possibly high-tech and highly spiritual. Humans become divived into multiple fractions, different languages develop. Before this no modern oceans existed, and the earth was three equal parts with rivers in between and small "oceans" at both north and south pole: Africa (Libya), Europa, Asia all named after prominent leaders from that time.
- 1100 - 1200 AD: People come together to preserve the pre-flood knowledge, try to live in truth and harmony, the Jesus figure as one of the leaders of that movement lived during that time.
- 1100-1300 AD: The first efforts are made to map the "new world" with the Mappa Mundis. Julius Caesar figure lives during that time, and is a big proponent of mapping things.
- up to 1400 AD: Kingdoms and authorities get established, trading flourishes, money is used extensively.
- Between 1400 and 1500 AD: Another global catastrophe happens, earth is expanding and the oceans are created as well as modern America, most of the kingdoms suffer greatly, climate gets a bit worse. The last survivors of the pre-flood civilizations die out (giants), as well as mythical creatures like dinosaurs and unicorns, and failures from genetic experiments.
- Between 1400 and 1700 AD: Kingdoms are being re-established, life goes on, even though it's a bit more difficult than before, the 4 seasons are established. Some people start to create "religion" because after the 1400 catastrophe the memories of what the Gnostics and other groups tried to achieve fades away. The independent gnostic groups fight against the corrupt church institutions in Central Europe and elsewhere. "For we wrestle not against flesh and blood, but against principalities, against powers, against the rulers of the darkness of this world, against spiritual wickedness in high places." They understand that evil creates pyramidal chain of commands that transcend individuals. Writings are shared between those groups, which are re-written by the Church during 1600-1800 and published as the bible. The thirty-years war in the 17th century is an encrypted and highly distorted memory of that fight. The Church decides to add 1000 years to recent history and invents a new calendar, which is to be enforced globally. Competing native calendars are destroyed, and the accompanying myths alongside.
- In 1690 AD another global cataclysm hits with a second earth expanding event, climate gets really bad and the dark forces begin to envelop the globe. This event destroys most technological knowledge of the past, and creates the last survivors of "ancient" kingdoms, but their power is gone. The institutional churches and secret societies from Europe use this event to colonize the entire world, and rewrite history on every continent. New maps and narratives are being created. The remnants of Tartary and other civilization get overrun between 1690 and 1850 due to their military weakness.
- "Science" is established between 1690 and 1850, and tries to destroy all previous knowledge about cataclysms, religion and cosmology.
- Another cataclysm happens ca 1816 with the "year without a summer" as a surviving concept. It doesn't destroy as much structures as the other events before, but it costs many people their lifes, and gives rise to industrialization. The small group connected to the European Churches has secretly kept some of the pre 1816 knowledge and slowly re-introduces some of that knowledge to society. This is known as the industrial age to the un-initiated.
- 1900: People still remember some parts of the true history and the decision is being made to invent communism to destroy all the remaining high culture in the eastern parts of the world, and the two world wars are enough to destroy the remaining knowledge in the west as well.
- 1950 - 2050 and beyond: With most of the true history succesfully erased, the effort is being made to re-establish a global civilization with most people living in crowded cities, but this time under full control of those behind the Church and secret socities. The idea is to change humans into asexual slaves, suppressing or even erasing the godly spark on the genetic level.


Undetermined [ edit | modifier la source]

The Events of A Song of Ice and Fire/Games of Thrones.

Presumed to take place during the Hiborean Age(Due to England(Westeros) and Spain(Dorne), not having equivalents in The world of Conan. However it cannot overlap with Middle Earth events which are firmly set due to Tolkien's own words and because Middle Earth is also an analogue of England, being based the idea of writing England's history(which is largely unknown after a certain point in real life. However it is likely after Middle Earth since Westeros is scarce of the Fantasy elements that Middle Earth has.


Voir la vidéo: Warwick Vincent: De lhyperborée à loikos: larctique en pleine mutation (Décembre 2021).