Podcasts sur l'histoire

Pourquoi les Romains utilisaient-ils le sesterce dans les documents monétaires écrits alors que la pièce elle-même était si rarement utilisée ?

Pourquoi les Romains utilisaient-ils le sesterce dans les documents monétaires écrits alors que la pièce elle-même était si rarement utilisée ?

Dans la grande majorité des cas, les écrivains romains et les représentants du gouvernement ont enregistré des montants d'argent (argent donné, valeur des objets achetés/vendus, montant donné dans les testaments, etc.) en sesterces. Étant donné que le sesterce était un rarement frappé et pièce rarement utilisée, pourquoi les Romains ont-ils choisi d'utiliser cette dénomination pour pratiquement tous les documents monétaires ?**

* Certes, cela est largement basé sur des recherches personnelles : je n'ai jamais vu une seule mention d'une pièce de monnaie sesterce trouvée à Pompéi, Herculanum ou un trésor britannique romain, ni aucune mention du sesterce sur un menu ou un graffiti. Je suis sûr qu'il devait y en avoir, mais je ne l'ai jamais rencontré une seule fois. La monnaie utilisée dans tous ces endroits semblait être l'aureus, le denier, et aussi exclusivement, malgré l'utilisation contemporaine répandue des sesterces dans les archives.


Alors que dans ce cas, de nombreux sesterces ont été inventés, en général, vous pourriez vous demander pourquoi l'empire carolingien (et la plupart de l'Europe pendant plusieurs siècles) a utilisé balance dans ses comptes ou pourquoi l'hommage à Athènes a été indiqué dans les talents, dont aucun n'a jamais été inventé. Les unités de compte non monnayées sont une commodité qui évite le besoin de pièces pour les transactions monétaires et qui ne peuvent pas être facilement dégradées. Voir David Graeber Dette : les 5000 premières années pour une discussion approfondie. Les unités de compte qui ne correspondent pas aux pièces de monnaie sont une caractéristique normale des civilisations humaines, pas quelque chose qui nécessite une explication particulière.

Aussi intéressant sinon directement pertinent, puisque le sesterce était un quart de denier, et un farthing est un quart de l'ancien penny (qui était un denier), un sesterce est littéralement un farthing. Étant donné que les soldats romains vers 1AD ont été payés environ 900 sesterces par an, cela se traduit par 18s9d, soit environ 1 $ par an. Cela vous donne une vague idée de l'inflation au cours des 2000 dernières années. Dans l'armée américaine, une première classe privée avec 10 ans d'expérience gagne environ 27 000 $ par an. D'un autre côté, vous pouvez acheter beaucoup plus avec 27 000 $ aujourd'hui qu'avec 900 sesterces à l'époque. Pour l'achat de main-d'œuvre militaire, les prix ont peut-être augmenté de 25 000 fois, mais pour de nombreux produits, ils ressemblent davantage à 500 fois (avec une large gamme, évidemment).


Les penny ou cent reste une unité de compte malgré son élimination au Canada et son inutilité dans d'autres pays occidentaux tels que les États-Unis et le Royaume-Uni.

Pour les transactions financières, le point de base, à peine 1/100e de cent, reste l'unité la plus courante dans laquelle les prix et les taux d'intérêt sont libellés.

Les points de base (BPS) font référence à une unité de mesure commune pour les taux d'intérêt et d'autres pourcentages en finance. Un point de base est égal à 1/100e de 1 %, ou 0,01 %, ou 0,0001, et est utilisé pour désigner la variation en pourcentage d'un instrument financier.

L'utilisation d'une unité de compte nettement plus petite que sa monnaie facilite le maintien de la précision dans les transactions importantes sans recourir aux fractions. Cela était particulièrement important dans les anciens systèmes financiers, la compréhension des fractions étant à la fois plus faible et beaucoup moins répandue qu'aujourd'hui.


Voir la vidéo: Comment reconnaître une monnaie romaine? (Janvier 2022).